Châtillon-sur-Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtillon et Morin.

Châtillon-sur-Morin
Châtillon-sur-Morin
Église Saint-Léger
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Sézanne-Brie et Champagne
Intercommunalité Communauté de communes des Portes de Champagne
Maire
Mandat
Émile Paris
2014-2020
Code postal 51310
Code commune 51137
Démographie
Population
municipale
203 hab. (2015 en augmentation de 6,84 % par rapport à 2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 51″ nord, 3° 34′ 48″ est
Superficie 18,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Morin

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Morin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Morin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Morin

Châtillon-sur-Morin est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Châtillon-sur-Morin
Esternay
Escardes Châtillon-sur-Morin Le Meix-Saint-Epoing
Les Essarts-le-Vicomte La Forestière

Économie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Châtillon serait un dérivé, sans doute mérovingien, du bas latin castellum, diminutif de castrum, accompagné du suffixe -ionem. Castrum désigne d’abord tous les types de forteresse, depuis le simple donjon jusqu’à l’enceinte urbaine, puis se spécialise dans le sens de « château fort » et se réduit ensuite à celui de « grande maison de plaisance ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Une abbaye fut fondée vers 1150, elle fut supprimée en 1792. Édouard André en a retracé l'histoire qui consiste surtout en une série de procès entre l'abbaye et les seigneurs locaux.

Le Bricot[modifier | modifier le code]

Commune indépendante jusqu'en 1883, le Bricot était le siège d'une congrégation de sœurs Bénédictines, dénommé l'abbaye de Notre-Dame-des-Champs. Le monastère fut détruit par les Lorrains au XVIIe siècle. L'abbaye fut reconstruite au début du XIXe siècle. La chapelle date du Moyen Âge.

Le 25 février 1734, J. B. Baronnet, prêtre du diocèse de Reims, depuis quinze ans curé du Bricot et de l'abbaye, du diocèse de Troyes, déclare son adhésion à l'Appel du 1er mars 1717 lancé par Jean Soanen, évêque de Senez, contre la bulle Unigenitus qui dénonçait le jansénisme[1].

L'étang du Bricot, selon la mémoire populaire locale, a été la place du marché à l'époque où le Bricot était un village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1971 en cours Émile Paris[2]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 203 habitants[Note 1], en augmentation de 6,84 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250281307284303337338341377
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
373407385323317312323315315
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
282296287259268290235232206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
202166131135155163185189203
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Léger à Chatillon-sur-Morin : elle date des XIIe, XIIIe, XVe et XVIe siècles. C'est un subtil mélange d’art roman et gothique. Ouverture tous les jours de 9 h à 18 h.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard André, Histoire de l'Abbaye du Bricot en Brie, Paris, Alphonse Picard & Fils éditeurs,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]