Châtillon-sur-Colmont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtillon et Colmont (homonymie).

Châtillon-sur-Colmont
Châtillon-sur-Colmont
L'église paroissiale Saint-Martin.
Blason de Châtillon-sur-Colmont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Gorron
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage Mayennais
Maire
Mandat
Daniel Fourreau
2014-2020
Code postal 53100
Code commune 53064
Démographie
Gentilé Châtillonnais
Population
municipale
1 046 hab. (2016 en augmentation de 1,55 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 20′ 19″ nord, 0° 44′ 31″ ouest
Altitude Min. 110 m
Max. 231 m
Superficie 39,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Colmont

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Colmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Colmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Colmont
Liens
Site web chatillonsurcolmont.free.fr

Châtillon-sur-Colmont est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 1 046 habitants[Note 1] (les Châtillonnais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord-ouest du Bas-Maine. Couvrant 3 962 hectares, le territoire de Châtillon-sur-Colmont est le plus étendu du canton de Gorron. Son bourg est à 11 km au sud-est de Gorron, à 12 km à l'ouest de Mayenne, à 13 km au sud-ouest d'Ambrières-les-Vallées et à 16 km à l'est d'Ernée[1].

Communes limitrophes de Châtillon-sur-Colmont[2]
Brecé Brecé Saint-Mars-sur-Colmont
Saint-Denis-de-Gastines Châtillon-sur-Colmont[2] Oisseau
Vautorte Placé, Saint-Georges-Buttavent Saint-Georges-Buttavent

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Castellum novum en 1199 [3].

Châtillon serait un dérivé, sans doute mérovingien, du bas latin castellum, diminutif de castrum, accompagné du suffixe -ionem. Castrum désigne d’abord tous les types de forteresse, depuis le simple donjon jusqu’à l’enceinte urbaine, puis se spécialise dans le sens de « château fort » et se réduit ensuite à celui de « grande maison de plaisance ».[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'ancien presbytère du village vécurent, au début du siècle, Eugène Barbedette et Françoise Richer, deux voyants de Pontmain lors de l'apparition de la Vierge à cinq petits enfants le .

Eugène est devenu prêtre et c'est à Laval, dans son diocèse, qu'il exerça son ministère. Il mourut, curé de Châtillon-sur-Colmont, le , après y avoir vécu pendant 17 ans. Il est inhumé dans le cimetière du village, à droite du monument central.

Françoise Richer fut d'abord institutrice et devint ménagère du curé Eugène. Elle mourut le . Elle est aussi au cimetière du village, au côté d'Eugène Barbedette. Sa modeste tombe se trouve sur la gauche en entrant dans le cimetière.

La borne milliaire gallo-romaine de Launay, datant de 274-275 et autrefois placée le long de la route de Jublains à Avranches, est aujourd'hui exposée dans l'église. Châtillon-sur-Colmont se trouvait, à l'époque gauloise puis à l'époque gallo-romaine, sur le territoire des Aulerques Diablintes qui avaient pour chef-lieu Jublains.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) 2008 Bertrand Racinais    
2008[4] En cours Daniel Fourreau[5]   Artisan

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 1 046 habitants[Note 2], en augmentation de 1,55 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Châtillon-sur-Colmont a compté jusqu'à 2 655 habitants en 1861.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0102 3832 3682 3322 5042 5362 5442 5922 573
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 6022 6552 5262 5142 5462 4222 3032 1962 126
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0532 0231 9151 7531 7381 6621 6201 5181 513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 5271 3781 2071 0861 0459429781 0291 040
2016 - - - - - - - -
1 046--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le circuit Maurice-Forget, en forêt de Mayenne au sud du territoire, est utilisé pour les épreuves du championnat de France de rallycross et a organisé une épreuve du championnat d'Europe en 2006.

L'Union sportive châtillonnaise fait évoluer une équipe de football en division de district[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Châtillon-sur-Colmont Blason D’azur, mantelé d’argent, chargé d’une épée de gueules ; au chef bastillé de trois pièces et deux demies d’argent, chargé de trois quintefeuilles de gueules.
Détails
- Créé par Jean-Claude MOLINIER, héraldiste amateur, et adopté par la municipalité en février 2000:

L’azur indique la présence de la Colmont, rivière qui traverse le territoire communal.

Le mantelé représente la position du bourg sur un petit mamelon.

L’épée symbolise le village par l’évocation de Martin, saint patron de Châtillon-sur-Colmont.

Le chef bastillé représente le château qui a donné son nom au village. Il est aux couleurs du seigneur du Plessis de Chatillon. La reprise intégrale du blason de seigneur étant formellement interdite, il suffit d’en emprunter un ou plusieurs éléments.

Les ornements sont deux deux gerbes de blé d’or, mises en sautoir par la pointe et liées d’azur afin d’honorer l’activité agricole.

Le listel d'argent porte le nom de la commune en lettres majuscules de sable.

La couronne de tours dit que l’écu est celui d’une commune ; elle n’a rien à voir avec des fortifications.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, page 1462
  4. « Daniel Fourreau élu maire avec 14 voix », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 août 2014)
  5. Réélection 2014 : « Daniel Fourreau a été réélu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 avril 2014)
  6. « Châtillon-sur-Colmont (53100) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 août 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Châtillon Patrimoine - Châtillon/Colmont - Fontaine Géhard » (consulté le 19 février 2011)
  12. « Site officiel de la Ligue du Maine – US châtillonnaise » (consulté le 31 août 2014)