Châteauneuf (Vendée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châteauneuf.

Châteauneuf
Châteauneuf (Vendée)
L’église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Image illustrative de l’article Châteauneuf (Vendée)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Les Sables-d'Olonne
Canton Challans
Intercommunalité Communauté de communes Challans-Gois Communauté
Maire
Mandat
Claude Barreteau
2014-2020
Code postal 85710
Code commune 85062
Démographie
Gentilé Castelneuviens
Population
municipale
1 027 hab. (2016 en augmentation de 11,87 % par rapport à 2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 06″ nord, 1° 54′ 32″ ouest
Altitude 14 m
Min. 1 m
Max. 34 m
Superficie 16,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Châteauneuf

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Châteauneuf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châteauneuf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châteauneuf
Liens
Site web Site officiel

Châteauneuf est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Ses habitants sont appelés les Castelneuviens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal de Châteauneuf s’étend sur 1 603 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 14 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 1 et 34 mètres[2],[3].

Châteauneuf est située dans le département de la Vendée. La commune est située au nord ouest du département près de la côte atlantique. La ville la plus proche est Challans à 9 km et à 46 km de sa préfecture, La Roche-sur-Yon.

La commune est traversée par la route départementale 28 d'est en ouest et par la route départementale 71.

Rose des vents Bois-de-Céné Rose des vents
Saint-Gervais N
O    Châteauneuf    E
S
Sallertaine La Garnache

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est située à la base du promontoire schisteux qui s'avance entre les marais de Bouin et ceux de Sallertaine, traçant la rive sud du golfe de Machecoul. L'altitude moyenne du pays est de 18 à 20 mètres et la majeure partie du territoire est parsemée de pinèdes, restes de l'ancienne forêt de la Garnache.

Climatologie[modifier | modifier le code]

Châteauneuf est soumise à un climat de type océanique[4]. Les données concernant le climat de Saint-Hilaire-de-Loulay qui suivent sont extraites d'une source basant le site de relevé des données météorologiques aux coordonnées 47°09'N - 1°37'O[5], ce qui correspond à la position de l'aéroport Nantes-Atlantique situé sur la commune de Bouguenais, distant de 37 kilomètres.

Climatologie de Châteauneuf d'après la station de Bouguenais sur la période 1961 - 1990 :
Températures moyennes
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,4 2,8 4 5,9 9 11,9 13,9 13,5 11,8 8,9 5,1 3 7,7
Température moyenne (°C) 5,4 6,2 8,1 10,4 13,6 16,9 19,1 18,7 16,8 13,1 8,6 6 11,9
Température maximale moyenne (°C) 8,4 9,6 12,2 14,9 18,2 21,9 24,4 24 21,8 17,3 12 9 16,1
Source : Infoclimat, relevés 1961-1990[5]


Ensoleillement, humidité, précipitations
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Ensoleillement (h) 72 99 148 187 211 239 267 239 191 140 91 70 1 956
Précipitations (mm) 86,6 70,2 69,1 49,9 64,1 45 46,4 44,8 62,2 79,2 86,9 84,1 788,5
Nombre de jours avec précipitations 12,8 11 11,1 8,9 11 7,7 6,7 7 8,4 10,4 11,1 11,5 117,6
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 5 mm 6,1 4,8 4,9 3,6 4,5 2,9 2,7 3,1 3,9 5 6,2 6,1 53,7
Humidité relative (%) 88 84 80 77 78 76 75 76 80 86 88 89 81
Source : Infoclimat, relevés 1961-1990[5]


Toponymie[modifier | modifier le code]

En poitevin, la commune est appelée Chatèneù[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

de Charette, chef vendéen.

Située à la lisière du marais breton, la commune de Châteauneuf doit son nom à un château édifié au Moyen Âge qui remplaça la tour de guet élevée sur la motte féodale ; d'où son nom de Castellum Novum par opposition à l'enceinte primitive. On retrouve la première mention de Châteauneuf alors appelé Castri Novi en 1272 dans le cartulaire de Noirmoutier[7].

Pendant la Révolution française, la région est secouée par de nombreux soulèvements légitimistes. Le marais breton est l'une des zones où les insurrections sont les plus fortes. Le contrôle de Noirmoutier est un enjeu important pour chaque camp. Une bataille a lieu, fin 1793, entre les républicains du général Haxo et la Grande Armée du lieutenant général de Charette[7].

En 1875, la motte castrale accueille une statue de Notre-Dame de Lourdes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1970 Armand Renaudin   Agriculteur
1970 1977 Louis-Clovis Retureau[8]   Agriculteur
1977 1995 Hilaire Renaudin[9],[10],[a]   Agriculteur
1995 Laurent Renaudin[11],[b]   Retraité de la SNCF
En cours Claude Barreteau[12] DIV Retraité d’EDF

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[14].

En 2016, la commune comptait 1 027 habitants[Note 1], en augmentation de 11,87 % par rapport à 2011 (Vendée : +4,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
600453530580567589621584614
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
606619562586589594626690703
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
707748666655621609604603546
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
4994784525205276548779931 027
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,9 %, 15 à 29 ans = 18 %, 30 à 44 ans = 22,7 %, 45 à 59 ans = 18,3 %, plus de 60 ans = 17,1 %) ;
  • 51,3 % de femmes (0 à 14 ans = 25,3 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 22,7 %, 45 à 59 ans = 14,9 %, plus de 60 ans = 19,3 %).
Pyramide des âges à Châteauneuf en 2007 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ans ou +
0,0 
3,7 
75 à 89 ans
8,2 
12,9 
60 à 74 ans
11,1 
18,3 
45 à 59 ans
14,9 
22,7 
30 à 44 ans
22,7 
18,0 
15 à 29 ans
17,8 
23,9 
0 à 14 ans
25,3 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[18]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Châteauneuf est essentiellement tournée vers l'artisanat, l'agriculture et les commerces de proximité[19].

  • Données statistiques sur l'emploi (Insee 2006)[20]:
Population Actifs (15/64 ans) Chômeurs Taux d'activité (%) Taux de chômage (%)
732 234 20 87 9,7

Vie locale[modifier | modifier le code]

Équipement et services[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une salle communale, d'une bibliothèque et d'un restaurant scolaire.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte des ordures, gérée par la communauté de communes, est hebdomadaire. Il y a aussi une collecte sélective toutes les deux semaines. La commune dépend de la déchèterie de Challans[21].

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'académie de Nantes. Pour l'enseignement élémentaire, la commune dispose d'une école privée, à la fois maternelle et primaire, l'école Sainte-Thérèse.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Deux monuments historiques se trouvent dans la commune :

  • La motte féodale et les vestiges de l’ancien château, inscrits par arrêté du 5 avril 1988[22].
  • Le petit moulin de Châteauneuf, moulin à vent construit en 1703 et qui dispose encore de son mécanisme. Il a été inscrit par arrêté du 19 mars 1982[23].

L'église de Châteauneuf abrite l'une des plus anciennes cloches du Bas-Poitou. Constituée de bronze, elle est classée monument historique en 1965. Elle porte l'inscription suivante en lettres gothiques : †ANDRIEU ACQUAIN ET ANDRIEU QUI QUE ANO ET JEHENNE DE BERE ET MICHE BONHEUR ME LEVERENT L AN MCCCCIIII XX VII (1487). Le lecteur rétablira l’orthographe exacte : me levèrent est pour m’élevèrent. La façon de transcrire 80 en chiffres romains est assez particulière. À la première ligne, en dépit des apparences, il s’agit d’un nom propre et non de quinque anno. On trouve aussi un tabernacle en bois polychrome peint datant du XVIe siècle[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • André de Rivaudeau (vers 1540, Fontenay-le-Comte - vers 1580), poète qui a écrit une bonne partie de ses œuvres dans un hameau de Châteauneuf[7], la Groizardière. L'historien C. Mourain de Sourdeval en fait une description dans ses annotations pour la réédition des Oeuvres poétiques d'André de Rivaudeau en 1859 : « La Groizardière, commune de Châteauneuf, fut habitée par le poète, de 1562 à 1570 ; il a daté de là son épître à M. de la Noue, le 1er mai 1565, celle à Françoise de Rohan le jour suivant, et la lettre à Honorat Prévot, le 20 janvier 1567. Il ne prit jamais le titre de seigneur de la Groizardière, parce que cette terre appartenait à son père, et qu'elle fut, après la mort de celui-ci, dévolue à Baptiste, le plus jeune des cohéritiers. La Groizardière est situé sur le versant nord du coteau qui regarde le marais et les vastes herbages de l'Ile-Chauvet, Bouin, Machecoul, Bois-de-Céné [...] Le manoir de la Groizardière est aujourd'hui démoli, et ne laisse voir que les fondations. Ce n'était pas un château important, mais seulement [...] un hôtel noble. Les pierres de taille qui encadraient les ouvertures et dessinaient les angles étaient extraites des belles carrières de Saint-Savinien et de Crazanne, aux bords de la Charente, et indiquaient que la construction avait été faite avec un certain luxe. Ces mêmes pierres figurent aujourd'hui dans la reconstruction qui a été faite de la ferme et des étables. La Groizardière était accompagnée autrefois de plusieurs métairies; elle n'est aujourd'hui qu'une simple ferme, avec un bois taillis d'une certaine étendue, qui jadis fut sans doute une futaie ombrageant les méditations du poète. Elle fut saisie sur la succession de Pierre de Rivaudeau, vers 1620, par des cohéritiers mêmes, et vendue à leur requête. Une famille de la Forêt la possédait pendant le XVIIIe siècle et en prenait le nom. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fils d’Armand Renaudin, maire de Châteauneuf de 1953 à 1970.
  2. Fils d’Armand Renaudin, maire de Châteauneuf de 1953 à 1970, et frère du précédent.
  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Habitants de Châteauneuf », sur habitants.fr.
  2. « Commune 25281 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  3. « Châteauneuf », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  4. « Carte France - Climat », sur site CartesFrance.fr (consulté le 1er mars 2011)
  5. a b et c « Normale et records - Nantes, Loire-Atlantique (44), 26 m - 1961-1990 », sur site infoclimat, (consulté le 21 mars 2010)
  6. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 95.
  7. a b c et d HISTOIRE ET PATRIMOINE, sur le site de la mairie, consulté le 5 mars 2011.
  8. « Décès de l’ancien maire Louis-Clovis Retureau, à 99 ans », Ouest-France,‎ .
  9. « Vœux : une commune en expansion », Ouest-France,‎ .
  10. « Décès d’Hilaire Renaudin, ancien maire de la commune », Ouest-France,‎ .
  11. « Maire : Laurent Renaudin se succède à lui-même », Ouest-France,‎ .
  12. « Claude Barreteau, nouveau maire, succède à Laurent Renaudin », Ouest-France,‎ .
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  17. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  18. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 », sur insee.fr (consulté le 12 mai 2011)
  19. ENTREPRISES sur le site de la commune, consulté le 6 mars 2011.
  20. https://www.linternaute.com/ville/ville/emploi/3217/chateauneuf.shtml
  21. GESTION DES DÉCHETS, sur le site de la commune, consulté le 5 mars 2011.
  22. Notice no PA00110069, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. Notice no PA00110070, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :