Château du Pouyaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château du Pouyaud
Image illustrative de l’article Château du Pouyaud
Vue latérale sud
Début construction XVIe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial famille de Galard de Béarn
Propriétaire actuel privé
Destination actuelle résidence secondaire
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1966)[1]
Coordonnées 45° 33′ 15″ nord, 0° 15′ 59″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Angoumois
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Commune Dignac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château du Pouyaud
Géolocalisation sur la carte : Charente
(Voir situation sur carte : Charente)
Château du Pouyaud

Le château du Pouyaud est situé sur la commune de Dignac, en Charente, à une vingtaine de kilomètres au sud-est d'Angoulême. Il en occupe un point culminant.

Historique[modifier | modifier le code]

Au milieu du XVe siècle, le fief du Pouyaud (ou des Poyaux) est passé par mariage de la famille Fougières à celle de Prévost de Touchimbert[3],[4]. Ce fief relevait du baron de Villebois, Guy de Mareuil, un dénombrement lui ayant été fourni en 1481[5].

La tour a été reconstruite en 1520[3].

En 1665, le Pouyaud appartient à Jeanne de Lespinay, veuve de Charles de Galard de Béarn, seigneur de Mirande (paroisse de Vouzan) et du Pouyaud[6]. Elle se remaria avec Joseph de Raymond, seigneur voisin de la Tour du Breuil[7].

Louis de Galard de Béarn, seigneur de Mirande, qui est le fils de Jeanne et Charles, hérite du domaine, qui restera ensuite dans cette famille jusqu'à la Révolution[5],[8].

Au XVIIe siècle, le corps de logis est reconstruit et un étage ajouté, puis au XVIIIe siècle une aile est ajoutée[5].

En 1902, le Pouyaud appartient à la famille de Juglart de Lardinie[5], puis Grassal en 1914[9], puis après plusieurs ventes, aux Buraud dans les années 1960, qui l'ont restauré[10].

Architecture[modifier | modifier le code]

Les bâtiments forment un fer à cheval. L'élément central, côté cour, est le donjon carré du XVIe siècle. Il s'élève à une hauteur de 14 mètres sur deux étages voûtés. Il est orné de mâchicoulis et surmontée d'une fine tourelle. Une chapelle occupe sa base, dont la voûte repose sur des nervures.

Accolée au donjon se trouvent le pavillon de plan carré et le corps de logis. Le pavillon est surmonté d'un toit en ardoises à la Mansart.

La façade intérieure du corps de logis du XVIIe et XVIIIe siècles est percée de fenêtres à petit-bois et d'une porte. Celle-ci a des sculptures moulurées, et elle est surmontée d'un fronton curviligne reposant sur deux pilastres.

Les vestiges d'une porte du XVe siècle accostée d'une échauguette d'angle se trouvent aussi sur l'angle nord-ouest du bâtiment en retour d'équerre[5].

Le château, avec ses façades et toiture, est inscrit monument historique le 9 juin 1966[1].

D'accès privé, le château n'est pas visitable.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château du Pouyaud », notice no PA00104353, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a et b Jean-Hippolyte Michon (préf. Bruno Sépulchre), Statistique monumentale de la Charente, Paris, Derache, (réimpr. 1980), 334 p. (lire en ligne), p. 239
  4. Jean-Marie Ouvrard, « Armorial de la Charente, famille de Prévost de Sansac », (consulté le )
  5. a b c d et e « Dossier de protection, Château du Pouyaud » [PDF], base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. Jean-Marie Ouvrard, « Blasons de la Charente, famille de Galard de Béarn », (consulté le )
  7. Jean-Paul Gaillard 2005, p. 312-313
  8. Guy Bachelier, « Lagéard, seigneur du Pas-Vieux », (consulté le )
  9. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 151
  10. Robert Dexant, Châteaux de Charente, Paris, Nouvelles Éditions latines, , 30 p., p. 22

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :

Bibliographie[modifier | modifier le code]