Château du Plessis-Josso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château du Plessis-Josso
Image illustrative de l’article Château du Plessis-Josso
Le logis d'habitation.
Nom local Kastell ar Genkiz-Josoù (br)
Période ou style Médiéval
Type Manoir
Début construction vers 1330
Propriétaire initial Sylvestre Josso
Destination initiale Gestion d'un domaine agricole
Propriétaire actuel famille Le Mintier de Léhélec
Destination actuelle Visites, gîte rural et locations de salles
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1929, 2001)
Logo monument historique Classé MH (1981)
Site web http://www.plessis-josso.com
Coordonnées 47° 37′ 47″ nord, 2° 35′ 40″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Province Bretagne
Région Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Theix-Noyalo
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
(Voir situation sur carte : Morbihan)
Château du Plessis-Josso
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château du Plessis-Josso

Le Plessis-Josso est un manoir breton datant du Moyen Âge. Ce manoir est situé à l'est de la commune française de Theix-Noyalo, à proximité de Vannes, dans le département du Morbihan, en région Bretagne.

Le Plessis-Josso est ouvert pour les visites pendant l'été, et propose la location de salles de spectacles et d'un gîte rural.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce manoir bien conservé et toujours habité s'élève à proximité d'un étang. Cet ensemble féodal breton possède encore son enceinte fortifiée avec ses tours et murs crénelés qui le protégeaient des bandes armées et des pillards qui sévissaient dans la région pendant les guerres de Religion du XVIe siècle.

Construit vers 1330 par Sylvestre Josso, écuyer ducal, durant la période agitée de la guerre de Succession de Bretagne au XIVe siècle, il passa ensuite par alliance dans la puissante famille Rosmadec et servit de résidence à des personnages importants tels qu'un évêque, des sénéchaux et des gouverneurs de villes bretonnes. À la fin du XVIIIe siècle, il devint la propriété de la famille Le Mintier de Léhélec qui l'habite encore aujourd'hui.

Le Plessis-Josso, comme tous les manoirs de Bretagne au XVe siècle, avait surtout une fonction agricole à la tête d'un domaine de 1 500 ha s'étendant sur plusieurs paroisses et une population de 500 habitants. Il possédait plusieurs moulins, des fours, une chapelle et un port privé dans le golfe du Morbihan. Son rôle était donc à la fois politique, économique et administratif.

Description[modifier | modifier le code]

La cour fermée est protégée par les bâtiments résidentiels et de service, la courtine crénelée, la tour d'angle[2].

Protection aux monuments historiques[modifier | modifier le code]

Le domaine fait l'objet de plusieurs protections.

Le château, à l'exception des parties classées, fait l’objet d’une inscription depuis le [3].

Les façades et la toiture sur cour du château proprement dit, les façades et toitures du pavillon du XVIIe siècle, la façade sur cour du bâtiment sud-est des communs, ainsi que le rempart crénelé au sud-est et au sud-ouest font l’objet d’un classement depuis le [3].

Les façades et toitures du moulin et de la grange sur l'ancienne aire à battre, les murs ouest et nord de l'enceinte fortifiée du château, les murs autour du Plessis-Josso et ceux clôturant les anciens jardins à l'est font l’objet d’une inscription depuis le [3].

À noter qu'en 1987, Jean-Claude Motte, artisan ferronnier d'art, restaura les ferronneries.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail
  2. Christel Douard et Jean Kerhervé, Manoirs : Une histoire en Bretagne, Châteaulin, Locus Solus, , 215 p. (ISBN 978-2-36833-338-9), p. 12.
  3. a b et c « Château du Plessis-Josso », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]