Château du Bas-Plessis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château du Bas-Plessis
W1668-ChaudronEM BasPlessis ChateauMedieval 0018.JPG
Les tours et la courtine.
Présentation
Type
Style
Médiéval / Empire
Propriétaire
Famille de Villoutreys
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Maine-et-Loire
voir sur la carte de Maine-et-Loire
Red pog.svg

Le château du Bas-Plessis est un château situé à Chaudron-en-Mauges, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé dans le département français de Maine-et-Loire, au nord de la commune de Chaudron-en-Mauges.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Bas-Plessis est à l'origine un ancien fief et seigneurie relevant de Montrevault. Au XVe siècle, il appartient à la famille Chenu, qui l'obtient par le mariage entre le chevalier Pierre Chenu et Jeanne Bérard, dame du Bas-Plessis, fille de Jean Bérard et Gervaise de Marigny[2].

Pierre Chenu, chevalier de l'Ordre du roi, obtient le le droit d'ériger la terre en châtellenie, avec droit de prévôté, de sceau, de mesure, de four-à-ban et de moulin. Ce droit lui est donné par son suzerain, Charles Turpin, comte de Montrevault[2].

Le , François de Villoutreys et sa femme, Renée Chenu, en prennent possession[3].

Pendant la guerre de Vendée, le château accueille Lescure, blessé, qui vient y trouver refuge. En 1794, le château féodal est incendié lors d'un combat ; n'en subsistent alors que deux tours, en bordure de l'étang actuel. Le château est reconstruit dans un style néo-classique, en 1845, puis agrandi d'une aile en 1875 pour y accueillir la bibliothèque du marquis de Villoutreys[3].

En 1982, l'aile de la bibliothèque est démontée, pierre par pierre, afin de redonner au château « sa ligne architecturale d'origine » ; les ouvrages sont transférés à l'Université Catholique de l'Ouest[3]. L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1992[1].

Description[modifier | modifier le code]

Château médiéval[modifier | modifier le code]

Les vestiges du château médiéval sont composés de deux tours rondes à toits coniques couverts d'ardoises. Le premier étage de la tour nord est constitué d'une chapelle. Une courtine relie ces deux tours. Ce sont ces parties qui sont inscrites aux Monuments historiques.

Château empire[modifier | modifier le code]

Parc[modifier | modifier le code]

Le parc, d'une bonne centaine d'hectares, est composé d'arbres de différentes essences, très anciens. La partie nord du parc se trouve sur la commune de Botz et la partie sud sur celle de Chaudron. La séparation est matérialisée par le ruisseau Saint-Germain qui le traverse du nord-est au sud-ouest ; son dernier tronçon est fermé par un barrage (où passe la D 201) qui forme un étang faisant office de douve et détourne l'eau vers le moulin.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : N-R, t. 3, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (ISBN 2-85672-008-0, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château du Bas-Plessis », notice no PA00109448, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a et b Port 1989, p. 212
  3. a b et c Port 1989, p. 213