Château de la Souche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de la Souche
Image illustrative de l’article Château de la Souche
Le château de la Souche.
Période ou style Médiéval
Type Tour forte
Début construction 1359
Destination initiale Résidence seigneuriale
Propriétaire actuel Personne privée
Destination actuelle Ouvert au public
Protection  Inscrit MH (1991)[1]
Coordonnées 46° 20′ 33″ nord, 2° 49′ 32″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Commune Doyet

Géolocalisation sur la carte : Allier

(Voir situation sur carte : Allier)
Château de la Souche

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Souche

Le château de la Souche est une ancienne tour forte du XVe siècle[3], qui se dresse sur la commune de Doyet dans le département de l'Allier en région Auvergne.

Le château, y compris le décor intérieur de la grande salle du rez-de-chaussée aux scènes de chasse, les douves, le canal fortifié, l'enceinte extérieure, la basse-cour avec sa mare, à l'exception des bâtiments des communs font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 30 septembre 1991[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de la Souche est situé dans le département français de l'Allier, sur la commune de Doyet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de la Souche est cité en 1359[4].

Description[modifier | modifier le code]

La tour de la Souche se présente, au XXIe siècle, sous la forme d'un « donjon » rectangulaire couronné de mâchicoulis couvert par un toit en pavillon que flanque une tourelle d'escalier carré qui le dépasse en guette. Des meurtrières tournantes sphériques complètent les éléments de défenses[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château de la Souche », notice no PA00093087, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  3. Emmanuel Litoux - Gaël Carré, Manoirs médiévaux - Maisons habitées, maisons fortifiées (XIIe – XVe siècles), Paris, Rempart, 2008, (ISBN 978-2-904365-47-8), p. 66.
  4. Charles-Laurent Salch - Joseph-Frédéric Fino, Atlas des châteaux forts en France, Strasbourg, Publitotal, 1988, p. 46.
  5. Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, , 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 426.