Château de la Martinière (Bièvres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de la Martinière
Image illustrative de l’article Château de la Martinière (Bièvres)
Période ou style Classique
Type Château
Début construction 1740
Fin construction 1765
Propriétaire initial Germain Pichault de La Martinière
Destination initiale Habitation
Propriétaire actuel Conseil général de l'Essonne
Destination actuelle Centre médico-éducatif
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1963)
Coordonnées 48° 45′ 23″ nord, 2° 12′ 41″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Hurepoix
Région Île-de-France
Département Essonne
Commune Bièvres
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de la Martinière
Géolocalisation sur la carte : Essonne
(Voir situation sur carte : Essonne)
Château de la Martinière

Le château de la Martinière est un château français situé dans la commune de Bièvres, en pays Hurepoix, aujourd'hui le département de l'Essonne et la région Île-de-France, à quinze kilomètres au sud-ouest de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation du château de la Martinière dans l'Essonne.
Château de la Martinière
Voir l’image vierge
Localisation du château de la Martinière dans l'Essonne.

Le château de la Martinière est situé dans le centre-ville de Bièvres en Essonne, au numéro 9 de la rue Léon Mignotte, dans la vallée de la Bièvre, à proximité de la frontière avec les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de la Martinière a été construit entre 1740 et 1765 alors que Bièvres était sous l'influence du château de Versailles tout proche, pour le nouveau seigneur du lieu, Germain Pichault de La Martinière, chirurgien et conseiller d'État de Louis XV puis Louis XVI. Il est acquis en 1810 par la famille Dollfus. Au XIXe siècle, l'aile ouest fut détruite, les façades du corps principal modifiées. En 1890, les communs furent à leur tour modifiés. Sous l'occupation allemande, le château fut réquisitionné. À la libération, il revint au département de Seine-et-Oise. Le , le château fut inscrit au titre des monuments historiques[1]. Le château fut longtemps propriété de la Mairie de Paris (qui l'utilisait pour des jeunes ou des séminaires...), qui l'a vendu en 2018 au conseil général de l'Essonne.

Le parc a été loti par de petites résidences fermées entre 1985 et 1990 afin de financer la restructuration et l'entretien du domaine[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château est construit en meulière et calcaire enduit. Un corps principal étroit à deux niveaux, augmenté sur la façade septentrionale d'une avancée coiffée d'un fronton est complété à l'est par une aile carrée, l'aile ouest, symétrique a été détruite au XIXe siècle. Le tout est couvert par un toit à longs pans d'ardoise sur le dernier étage mansardé[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :

Références[modifier | modifier le code]