Château de la Guérande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de La Guérande
Image illustrative de l’article Château de la Guérande
Le château de La Guérande
Type Manoir
Début construction XVe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial Jean de la Guérande
Propriétaire actuel famille Fontaine - de Pommery
Destination actuelle Habitation privée
Coordonnées 48° 19′ 16″ nord, 2° 13′ 58″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Bretagne
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Hénanbihen
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Château de La Guérande
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de La Guérande

Le château de La Guérande est un château situé sur la commune de Hénanbihen, dans le département des Côtes-d'Armor, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Propriété de Jean de la Guerrande (ou Guérande) en 1428 et en 1448

de Pierre de la Guerrande (fils de Jean) en 1476

de Jacques de Lescouet (sieur de la Moguelaye) en 1536.

de la famille de François-René de Chateaubriand jusqu'en 1818

de la famille de Coattarel jusqu'en 2021

résidence de la famille Fontaine - Berthe de Pommery

François René de Chateaubriand l'évoque dans ses Mémoires d'Outre Tombe :

" Le chef de nom et d'armes de ma famille était, vers le commencement du dix−huitième siècle, Alexis de Chateaubriand, seigneur de la Guérande, fils de Michel, lequel Michel avait un frère, Amaury. Michel était fils de ce Christophe maintenu dans son extraction des sires de Beaufort et des barons de Chateaubriand par l'arrêt ci−dessus rappelé. Alexis de la Guérande était veuf ; ivrogne décidé, il passait ses jours à boire, vivait dans le désordre avec ses servantes, et mettait les plus beaux titres de sa maison à couvrir des pots de beurre."

"Maintenant, en passant par mon géniteur, arrivons de Christophe, seigneur suzerain de la Guérande, et descendant en ligne directe des barons de Chateaubriand, jusqu'à moi, François, seigneur sans vassaux et sans argent de la Vallée−aux−Loups. "

"Un cadet d'une branche collatérale des Chateaubriand de Beaufort (Christophe II, comme je l'ai dit dans le texte) avait eu en partage la terre de La Guérande et donna naissance à cette lignée des Chateaubriand de La Guérande, laquelle est venue se perdre et se confondre dans celle de mes aïeux paternels. "

" Je soussigné Pierre−Anne−Marie de Chateaubriand, seigneur du Val, reconnais que messire Alexis de Chateaubriand, chevalier, seigneur de La Guérande, chef de nom et d'armes de notre maison a bien voulu me confier pour faire les preuves de mon fils aîné (Pierre Duplessis, que mon oncle fit recevoir page de la reine) l'arrêt de noblesse, par original de l'année mil six cent soixante−neuf, avec vingt−trois autres pièces, partages,contrats de mariage et autres pièces de toute espèce de différentes dates, pour prouver la filiation : lesdites pièces sur vélin ; de plus sur papier vingt−une pièces, toutes lesquelles sont des originaux chiffrés de Chateaubriand de La Guérande, lesquelles pièces je m'oblige sur ma parole d'honneur de lui remettre le plus tôt possible sous peine de tout dommage. "

" Arrêt de la Chambre établie par le Roi (Louis XIV) pour la réformation de la noblesse en la province de Bretagne, rendu le 16 septembre 1669 : Entre le procureur général du Roi et M. Christophe de Chateaubriand, sieur de la Guérande ; lequel déclare ledit Christophe issu d'ancienne extraction noble, lui permet de prendre la qualité de chevalier, et le maintient dans le droit de porter pour armes de gueules semé de fleurs de lys d'or sans nombre, et ce après production par lui faite de ses titres authentiques, desquels il appert, etc., etc., ledit Arrêt signé Malescot. "

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail