Château de la Gaubertie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de la Gaubertie
Image illustrative de l’article Château de la Gaubertie
Le château de la Gaubertie.
Début construction XVe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire actuel Privé
Destination actuelle Propriété privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1993, partiellement)
Coordonnées 44° 57′ 20″ nord, 0° 37′ 54″ est
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Périgord
Région administrative Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Commune Saint-Martin-des-Combes
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
(Voir situation sur carte : Dordogne)
Château de la Gaubertie
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de la Gaubertie

Le château de la Gaubertie est un château français implanté sur la commune de Saint-Martin-des-Combes dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine. Il a été bâti au XVe siècle et modifié aux XVIIe et XIXe siècles.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le château dans son environnement.

Le château de la Gaubertie se situe en Périgord pourpre, au sud du département de la Dordogne, 500 mètres à l'ouest de la route départementale 21. Il est implanté en hauteur entre les villages de Clermont-de-Beauregard et Saint-Martin-des-Combes.

C'est une propriété privée.

Il est inscrit partiellement au titre des monuments historiques en 1993[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, une maison forte du nom de la Borie, dépendante des seigneurs de Clermont était implantée face au château de Clermont[2], de l'autre côté du vallon irrigué par le ruisseau les Carbonnières, à quelques centaines de mètres de la route menant de Vergt à Bergerac.

Jean-François du Cheyron du Pavillon (, château de la Gaubertie - , château de la Gaubertie), est un homme politique Français.

C'est sur l'emplacement de cette ferme fortifiée[3] qu'est bâti à la fin du XVe siècle le château de la Gaubertie[1].

Ayant eu à souffrir lors des guerres de religion, il est restauré au XVIIe siècle et une chapelle lui est alors ajoutée. À la fin du XIXe siècle, les intérieurs et les communs sont rénovés[1].

Le château reçut à plusieurs reprises la visite du philosophe Maine de Biran, ainsi que celle en 1913 de Charles de Foucauld, lors de son séjour de quelques mois en France[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château de la Gaubertie est formé d'un logis du XVIe siècle[3] orienté du nord-est au sud-ouest. Il est encadré par trois tours, une carrée à l'angle sud et deux circulaires aux angles ouest et nord, l'angle oriental étant orné d'une tourelle[3]. Le logis et les tours sont entourés de mâchicoulis.

Une trentaine de mètres à l'est du château, la chapelle présente une tourelle carrée et une lucarne gothique[3]. D'importants bâtiments de communs lui sont attenants au nord.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Château de la Gaubertie », notice no PA00125237, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 17 mars 2012.
  2. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, p. 44, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X)
  3. a b c d et e Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, p. 127, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :