Château de la Cour-au-Berruyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de la Cour au Berruyer
Image illustrative de l’article Château de la Cour-au-Berruyer
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1932)
Logo monument historique Classé MH (1942)
Site web http://www.lacourauberruyer.fr/index.php/fr/
Coordonnées 47° 15′ 25″ nord, 0° 24′ 36″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Commune Cheillé
Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire
(Voir situation sur carte : Indre-et-Loire)
Château de la Cour au Berruyer
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de la Cour au Berruyer

Le château de la Cour au Berruyer est situé sur la commune de Cheillé, dans le département d'Indre-et-Loire.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château doit son nom à ses premiers propriétaires. Philippe Berruyer est ainsi qualifié de seigneur de la Cour au Berruyer en 1170. À vocation défensive, un château fort est construit au XIIe siècle.

Les seigneurs sont : Jean Le Berruyer ; Jean II Le Berruyer ; Jean III Le Berruyer ; René Le Simple ; René II Le Simple ; René III Le Simple ; Albert Le Simple, seigneur de Beaulieu et du Plessis ; Urbain de Mondion ; Françoise Le Simple, veuve d'Urbain de Mondion et épouse en secondes noces de Claude de La Jaille, seigneur des Bellonières ; Jacques de Nuchèze, seigneur de Baudiment ; Charles-Joseph, comte de Rochefort, comte de Rochefort, seigneur de la Vollière, Talvois, Luçay-le-Male, Bois-Mortier, etc ; Dominique et François de Rochefort ; Charles-François de Rochefort, seigneur du Plessis-Metreaux ; Gabriel de Pierres des Épaux, seigneur de Villiers, capitaine au régiment de Champagne.

Acquit par Suzanne du Buit, veuve d'Édouard Goüin et remariée au comte Louis de Ségur-Lamoignon, il passe par héritage à son gendre, Jean Gradis, en 1931[1].

Le monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le et d'un classement depuis le [2].

Galerie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Excursion du dimanche 5 juillet 1992 ; château de la Cour-au-Berruyer », Bulletin de la Société archéologique de Touraine, vol. 43,‎ , p. 352 (lire en ligne, consulté le ).
  2. Notice no PA00097648, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :