Château de la Brûlerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de la Brûlerie
Début construction XIXe siècle
Propriétaire actuel Alain Delon
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1948)[1]
Coordonnées 47° 56′ 57″ nord, 3° 01′ 54″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Gâtinais
Région Centre
Département Loiret
Localité Douchy
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de la Brûlerie
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Château de la Brûlerie
Géolocalisation sur la carte : Loiret
(Voir situation sur carte : Loiret)
Château de la Brûlerie

Le château de la Brûlerie est un ancien château français situé à Douchy, dans le département du Loiret en région Centre.

Le château a été détruit dans les années 1970[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château était situé dans le domaine de la Brûlerie situé sur le territoire de la commune de Douchy, à proximité de la route départementale 35, dans la région naturelle du Gâtinais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après son départ de Vaucouleurs, Jeanne d'Arc passe la nuit du 27 au dans un ancien château situé sur le domaine de la Brûlerie[3].

En 1609 est baptisé à Dauchy, Henry, fils de Louys de Goullard, sieur de la Geffardière et de la Brûlerie.

En 1808, le château est acheté par Auguste Jean-Gabriel de Caulaincourt, officier français de la Révolution française et du Premier Empire[4].

Barthélémy Legendre, régisseur du domaine, est abattu d'un coup de fusil par un braconnier dans le parc du château le 24 janvier 1885[5]

Le comte de Neverlée, maire de Douchy[6], meurt dans son château en novembre 1891[7].

Le salon d'honneur et ses peintures, restaurées en 1920, sont inscrits à l'inventaire des Monuments historiques le 10 décembre 1948[4].

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le 8 juillet 1944, cinq bombes atteignent le parc du château[8].

L'acteur Alain Delon achète le domaine en 1971[9], fait démolir le château et ses dépendances proches, fait creuser un étang à la place et fait édifier sa maison dans le parc réaménagé.

Description[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00098767, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « Alain Delon en convalescence dans le Loiret », sur https://france3-regions.francetvinfo.fr, France 3, (consulté le 4 février 2016).
  3. Mgr Plateau, « Le Ve centenaire de Jeanne d'Arc », Le Vétéran. Bulletin de la Société nationale de retraites. Les vétérans des armées de terre et de mer, vol. 32, no 3,‎ , p. 8-9 (lire en ligne, consulté le 4 février 2016)
  4. a et b « Le château de la Brûlerie », notice no PA00098767, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Faits divers. Département », Le XIXe siècle, vol. 15, no 4772,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2016)
  6. Daniel Bonpain, « Armorial du Gâtinais », Bulletin trimestriel des travaux de la Société d'émulation de l'arrondissement de Montargis, no 59,‎ , p. 14 (lire en ligne, consulté le 4 février 2016)
  7. « Échos du Matin », Le Matin. Derniers télégrammes de la nuit, no 2831,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2016)
  8. Abbé Crespin, « La guerre à Châlette et aux environs de Montargis », Bulletin de la Société d'émulation de l'arrondissement de Montargis, no 97,‎ , p. 2-25 (ISSN 1153-2297, lire en ligne, consulté le 4 février 2016)
  9. Stéphane Barbereau, « Alain Delon, le plus célèbre des Loirétains, fête aujourd'hui ses 80 ans », sur www.francebleu.fr, France Bleu, (consulté le 4 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]