Château de Visigneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Visigneux
Image illustrative de l’article Château de Visigneux
L'ancien château de Visigneux.
Propriétaire actuel Personne privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1990)
Coordonnées 47° 05′ 26″ nord, 4° 16′ 12″ est
Pays France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Commune Lucenay-l'Évêque
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
(Voir situation sur carte : Saône-et-Loire)
Château de Visigneux
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Visigneux
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Visigneux

Le château de Visigneux est situé sur la commune de Lucenay-L'Évêque en Saône-et-Loire, dans la vallée du Ternin et entouré de quelques maisons.

Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Description[modifier | modifier le code]

Le nouveau château de Visigneux.
Les communs du château de Visigneux.

Un corps de logis rectangulaire flanqué au nord d'un pavillon de deux étages constitue l'ancien château. Le toit de petites tuiles, les fenêtres de l'étage et les lucarnes de pierre – alternativement rectangulaires et arrondies – semblent dater du XVIIe siècle ou du XVIIIe siècle. À la façade ouest, les ouvertures ont été modifiées mais le socle saillant à la base du mur et le fossé en avant de ce mur paraissent être les restes de la maison forte du Moyen Âge.

À peu de distance à l'est de ce bâtiment s'élève le château édifié en 1885 par l'architecte Ernest Sanson qui fut aussi celui du château de Rochefort en Côte-d'Or. Le plan rectangulaire cantonné d'une tour ronde et de deux tours carrées s'ordonne autour du vestibule central qui contient l'escalier. C'est une construction à deux étages entièrement en granit : au-dessus d'un socle saillant, le petit appareil irrégulier des murs est ponctué entre chaque étage d'un bandeau saillant et les angles sont appareillés en harpe. Tout, ici, a été réalisé avec un soin extrême dans les détails : l'encadrement des fenêtres est surmonté d'un bandeau mouluré, une petite moulure amortit le chanfrein des ébrasements, des consoles portent la cheminée en encorbellement de la tour ronde. Le toit de tuiles à pente accentuée avec ses lucarnes à fronton triangulaire, ses hautes cheminées et ses crêtes et épis de faîtage est un rappel du style du XVIe siècle.

À l'ouest du château, un parterre de gazon et de buis taillés s'ordonne autour de bassins au-delà desquels la vue s'étend vers la vallée du Ternin. Ce jardin est dominé par une terrasse sur laquelle s'élève l'orangerie à trois baies construite en même temps que le château. Sur le côté subsistent un colombier et un bâtiment de communs. Au-delà du jardin, vers l'ouest, se trouve la petite chapelle à clocher-arcade élevée par le même architecte : elle a remplacé l'ancienne chapelle dédiée à Saint Georges, démolie en 1848.

Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Historique[modifier | modifier le code]

  • Origines
    • XIIIe siècle : on trouve mention de la maison-fort de Visigneux et de son pourpris (enceinte), avec fossés, colombier, garenne, étang et moulin
    • 1302 : Guillaume de Brazey, sire de Visigneux, meurt.
    • Milieu du XVIe siècle : Odot Desmolins (ou Dumoulin), procureur du roi, est seigneur de Visigneux.
  • Famille de Ganay

Héraldique[modifier | modifier le code]

  • Ganay : D'or à l'aigle désarmé de sable

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Vignier (sous la direction de), Le Guide des Châteaux de France, 71 Saône-et-Loire, éditions Hermé, Paris, 1985.