Château de Villemonteix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Villemonteix
Image illustrative de l’article Château de Villemonteix
Début construction XVe siècle
Propriétaire actuel privé
Protection Logo monument historique Classé MH (1946)
Coordonnées 46° 06′ 29″ nord, 2° 08′ 35″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Limousin
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Commune Saint-Pardoux-les-Cards
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Villemonteix

Le château de Villemonteix est situé à Saint-Pardoux-les-Cards dans le département de la Creuse et la région Nouvelle-Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château a été édifié au XVe siècle. Il permettait de contrôler l'un des accès vers Ahun.

Le château est classé monument historique depuis 1946. Il est actuellement habité par son propriétaire qui l'a acheté en 1982, et est ouvert au public.

Architecture[modifier | modifier le code]

C'est un château privé datant du XVe siècle, comportant un corps de logis rectangulaire flanqué de hautes tours rondes aux angles de sa façade ouest et, sur la façade opposée, une tour d'escalier carrée. Deux des angles sont couronnés d'échauguettes en encorbellement. Un chemin de ronde avec mâchicoulis domine les murailles et de petites ouvertures en accolade décorent l'intervalle des corbeaux supportant les mâchicoulis.

Dans la cour, un puits hexagonal a panneaux assemblés, présente une décoration de quadrilobes[1].

L'ensemble est complété par un tilleul tricentenaire et un pigeonnier fortifié XVe siècle/XVIe siècle.

Une douzaine de pièces sont présentes sur les quatre niveaux du château.

À l'intérieur on peut admirer des tapisseries d'Aubusson dont les modèles sont de Isaac Moillon, peintre ayant réalisé des cartons pour les tapissiers d'Aubusson[2] et aussi des Flandres datant des XVIe et XVIIIe siècles.

Il existe aussi plusieurs meubles estampillés, un service de table en porcelaine de Sèvres du XVIIIe siècle et, par le hasard d'un don d'héritiers au châtelain, le rare piano double de la maison Pleyel qui fut offert par sa famille à Léon Reinach (1893-1943) et à son épouse, née Béatrice de Camondo (1894-1945) — mariés de 1918 à 1942 — morts en déportation, ainsi que leurs deux enfants.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]