Château de Vibrac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Vibrac
Début construction XVe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Destination actuelle ruines
Coordonnées 45° 38′ 27″ nord, 0° 03′ 53″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Angoumois
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Commune Vibrac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Vibrac

Géolocalisation sur la carte : Charente

(Voir situation sur carte : Charente)
Château de Vibrac

Le château de Vibrac était situé sur une île de la Charente sur la commune de Vibrac en Charente. Il n'en reste que quelques vestiges.

Historique[modifier | modifier le code]

Vibrac fut une châtellenie importante qui appartenait à Hugues de Montchaude qui a rendu hommage à Philippe, roi de Navarre en 1328. Vibrac passe par alliance à la famille de Mareuil qui au XVe siècle remplace le fort par le premier château[2].

Au XVIe siècle Gabrielle de Mareuil apporte Vibrac en dot à Nicolas d'Anjou[3] et à une date incertaine la terre est érigée en châtellenie. Le 13 avril 1569 a lieu à Vibrac une escarmouche entre les troupes du duc d'Anjou et celles du prince de Condé. La seigneurie de Vibrac passera à la famille d'Épernon au XVIIe siècle, puis aux Pompadour et aux Courcillon qui le vendent avant la Révolution.

Architecture[modifier | modifier le code]

Sur une île de la Charente, il ne reste que des ruines, une chapelle, un pont et des communs.

Du château fort du XIIIe siècle reconstruit au XVe siècle, puis remanié aux XVIIe et XVIIIe siècles, il reste la façade d'entrée du XVIIIe siècle avec ses trois arcs en anse de panier, et au niveau de l'aile gauche une tour carrée médiévale[2].

Il a été dessiné par Claude Chastillon, dans sa Topographie française ce qui nous montre un château du XVe siècle flanqué de tours rondes et carrées précédé d'une avant-cour bordée de bâtiments bas accostés aux angles de pavillons à toiture pyramidale[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées prises sur Géoportail
  2. a et b « Château de Vibrac », notice no IA00041909, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Nicolas d'Anjou (1518-1569), marquis de Mézières, est le fils d'Antoinette de Chabannes, fille de Jean de Chabannes, fils d'Antoine de Chabannes.
  4. Jean-Paul Gaillard, Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente, Paris, librairie Bruno Sépulchre, (réimpr. 2005), 893 p., p. 805-807

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Châteaux, manoirs et logis : La Charente, éditions Patrimoine et Médias, , 499 p. (ISBN 2-910137-05-8)