Château de Vauboyen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Vauboyen
Image illustrative de l’article Château de Vauboyen
Période ou style Empire
Type Château
Architecte Claude-Louis Bernier
Début construction 1826
Fin construction 1828
Propriétaire initial Mme de la Celle de Châteaubourg
Destination initiale Habitation
Destination actuelle Habitation
Protection Logo monument historique Classé MH (1979)
Coordonnées 48° 45′ 41″ nord, 2° 11′ 39″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Hurepoix
Région Île-de-France
Département Essonne
Commune Bièvres

Géolocalisation sur la carte : Essonne

(Voir situation sur carte : Essonne)
Château de Vauboyen

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Vauboyen

Le château de Vauboyen est un château français situé dans la commune de Bièvres, en pays Hurepoix, aujourd'hui le département de l'Essonne et la région Île-de-France, à quinze kilomètres au sud-ouest de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Vauboyen est situé au numéro 76 de la rue de Vauboyen dans le hameau du même nom dépendant de la commune de Bièvres. Cependant, une partie de son parc traverse la frontière qui sépare la commune de Jouy-en-Josas dans les Yvelines. Implanté dans la vallée de la Bièvre, en contrebas du massif forestier de Monteclin il domine la gare de Vauboyen desservie par la ligne C du RER d'Île-de-France à cinquante mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Vauboyen a été construit entre 1809 et 1815 par l'architecte et inspecteur des bâtiments du Louvre Claude-Louis Bernier pour Madame de La Celle de Châteaubourg, alors que Bièvres était un rendez-vous d'artistes, notamment grâce au salon littéraire de Victor Hugo tenu au château des Roches voisin.

En 1966, le château a été inscrit aux monuments historiques puis classé en 1979[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château, construit en meulière et enduit sur un plan cruciforme présente un style palladien empire. Monté sur un sous-sol surélevé, deux niveaux surmontés d'une toiture à quatre pans en ardoise et terminé par une terrasse entouré d'une rambarde en fonte. Les façades nord et sud sont percées de deux fenêtres par niveau. Les façade est et ouest sont complétées par un péristyle, soutenu par trois colonnes toscanes, le premier niveau est complété par une loggia, en trompe-l'œil à l'ouest, avec un plafond à caissons et des niches, le tout surmonté d'un fronton triangulaire[2].

Le parc est équipé d'une fabrique en meulière et brique constituée des communs, d'une écurie, d'une vacherie, d'un colombier carré et d'un lavoir[3]. Il est fermé par un portail monumentale avec une grille en fonte et fer forgé encadrée par quatre colonnes de style éclectique égyptien[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]