Château de Turenne (Ardennes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Turenne
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Propriétaire
Privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Ardennes
voir sur la carte des Ardennes
Red pog.svg

Le château de Turenne ou Ferme de Turenne correspond aux vestiges de bâtiments situés à Bazeilles, en France.

Description[modifier | modifier le code]

L'édifice le plus remarquable, dans les éléments subsistant, est le pavillon d'entrée, avec son arcade charretière prise dans la feuillure d'un ancien pont-levis, et entouré de deux pilastres sculptés. Le tout est surmonté d'un entablement, encadrant un tableau de pierre nu, et inséré dans un fronton brisé. Une bretèche surplombait probablement l'entrée à l'origine. À la gauche de cette porte charretière, une deuxième porte, plus réduite, plein cintre, s'inscrit, elle aussi, dans l'ancien cadre d'un autre pont-levis. Plus à gauche encore s'amorce le muret en équerre entourant le jardin, construit en moellons assistés, et percé de curieux postes de tir. À l'intérieur de la cour apparaît un bâtiment doté d'une suite d'arcades en rez-de-chaussée et d'un étage relativement bas[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur la commune de Bazeilles, dans le département français des Ardennes.

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice aurait été construit, vers 1600, par le Prince de Sedan, Henri de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon, vicomte de Turenne, qui y aurait envoyé son second fils né en 1611, le futur Maréchal Turenne, de 1611 à 1618[1].

Endommagé pendant la guerre franco-allemande de 1870 puis pendant la Première Guerre mondiale, il a été en partie restauré[1].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1950[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Seydoux, Gentilhommières et Maisons fortes en Champagne : Marne et Ardennes, t. 1, Paris, Éditions de La Morande, , 320 p. (ISBN 2-902091-30-3), p. 195.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :