Château de Toruń

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château de Toruń
Torun zamek krzyz.jpg
Présentation
Type
Style
Matériau
Construction
XIIe siècle-XIIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut patrimonial
Localisation
Adresse
Coordonnées
Tour des eaux usées
Localisation dans le quartier médiéval de Toruń.

Le Château de Toruń est un château de l'ordre Teutonique datant du XIIIe siècle situé à Toruń (Thorn) en Pologne. Le Château fait partie de la Vieille ville de Toruń, quartier inscrit au patrimoine de l'UNESCO en Pologne[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Château de Toruń fut l'un des premiers châteaux construit par l'Ordre sur les terres que le Duc Conrad Ier de Mazovie leur avait cédées[2]. La construction commença au milieu du XIIIe siècle, en 1255[3], et dura une centaine d'années[4]. Il fut le premier château teutonique dans la région de Chełmno[1]. La nouvelle ville de Toruń s'est agrandie grâce à la construction des fortifications. La valeur historique du Château vient du fait qu'il était la base des Chevaliers teutoniques quand ils commencèrent leurs premières missions de colonisation païenne des Prussiens, et par la suite la formation de l'État teutonique. La première fonction connue du Château était d'être la résidence d'un commandant Teutonique[5].

Seule une petite partie du Château a survécu jusqu'à aujourd'hui, en raison des nombreuses destructions qu'il a subies au cours des siècles, dont la principale destruction lors d'une rébellion de la ville en 1454[6],[7]. La ville se rebella le . Quelques jours plus tard la faible garnison teutonique négocia une capitulation selon laquelle elle fut autorisée à quitter le Château ainsi que la ville. Très rapidement, le , le Château fut pillé et le Conseil de la ville de Toruń décida qu'il vallait mieux le détruire afin d'éviter que les chevaliers teutoniques occupent à nouveau le Château[8]. Cet événement marqua alors le début de la Guerre de Treize Ans (1454-1466)[1].

Le Château a été complètement excavé, reconstruit et reconnu comme monument historique en 1966 à l'époque de la République populaire de Pologne pendant le 500e anniversaire du Traité de Thorn[1].

Ruines du Château

Architecture[modifier | modifier le code]

Contrairement aux châteaux teutoniques construits plus tard, il n'a pas été construit sur une base rectangulaire à quatre ailes[9]. Le Château n'a que deux ailes disposées en forme de fer à cheval[1],[10].

La partie la plus grande encore conservée du château est la tour d'assainissement (voir Latrines). La tour est située au-dessus d'un ruisseau se jetant dans la Vistule[11].

L'autre partie conservée du château comprend les cellules qui sont aujourd'hui exposées de manière permanente. Ces cellules, l'arsenal, la cuisine, le dortoir, le scriptorium et la salle des coffres, se trouvent pour la plupart dans les voûtes du palais[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Zamek krzyżacki Toruń, périodique Turystyka.torun.pl, 15 mars 2006. (Page consultée le 12 mai 2015)
  2. (en) Stephen R. Turnbull, Tannenberg 1410: Disaster for the Teutonic Knights, 2003, édition Osprey (ISBN 978-1-84176-561-7) (page 11)
  3. Pologne, Album-Guide, Rafał Jabłoński, édition Festina (ISBN 978-83-920325-9-5), page 69.
  4. (pl) « Toruń, Zamek W Toruniu, Zamki Polski », Zamkipolskie.com, (consulté le 14 mai 2015)
  5. a et b (en) « Teutonic Castle Ruins », Toruń (consulté le 14 août 2013)
  6. (en) Stephen Turnbull, Crusader Castles of the Teutonic Knights (1): The red-brick castles of Prussia 1230?1466, 2011, Osprey édition, (ISBN 978-1-78096-217-7) page 10.
  7. (en) Stephen R. Turnbull, Tannenberg 1410: Disaster for the Teutonic Knights, 2003, Osprey édition (ISBN 978-1-84176-561-7), page 85.
  8. (pl) Robert Sypek, Zamki i obiekty warowne Państwa Krzyżackiego: Pomezania, Ziemia Sasińska i Ziemia Lubawska, 2000, éditions Agencja Wydawnicza CB (ISBN 978-83-86245-49-9) numéro de page inconnu, cité dans cette page web
  9. (en) Castles of God: Fortified Religious Buildings of the World, Peter Harrison, sur Books.google.co.uk. (Page consultée le 18 mai 2015)
  10. (en) Aleksander Pluskowski, The Archaeology of the Prussian Crusade: Holy War and Colonisation, 2013, Routledge (ISBN 978-1-136-16281-7), pages 153–154.
  11. (en) Stephen Turnbull, Crusader Castles of the Teutonic Knights (1): The red-brick castles of Prussia, 2011, édition Osprey (ISBN 9781780962177), page 20.