Château de Stains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château de Stains
Château de la Motte
Vue du premier étage.jpg
Vue du parterre du château de Stains depuis le premier étage du château. XVIIIe siècle.
Présentation
Type
Architecte
Démolition
Localisation
Pays
Région
Département
Commune

Le château de Stains, appelé aussi château de la Motte est un ancien bâtiment détruit pendant la Guerre franco-allemande de 1870 lors du bombardement de Stains le 12 octobre 1870[1].

Il se trouvait dans la zone marquée par l'avenue Paul-Vaillant-Couturier, la rue Carnot, la place Marcel-Pointet, la rue Léon-Brochet et la rue Léon-Gonot.

L'architecte Louis-Martin Berthault y participe à des travaux.

Historique[modifier | modifier le code]

Il appartient à Pierre-Laurenr Haingeuerlot, homme d'affaires enrichi sous le Directoire et également propriétaire du château de Villandry, puis à son gendre Alphée Bourdon de Vatry ; le château très endommagé en 1870 sera rasé et le domaine loti en 1884 par les héritiers de son épouse, née Rose Augusta Emilie Paméla Hainguerlot (1802-1882).

Description[modifier | modifier le code]

Avenue Marcel-Cachin, porte Louis XIV du château. Au fond, le pont de la ligne de ceinture

Le porche d'entrée du château, aussi appelé Porte Louis XIV[2], et qui est toujous debout, date d'environ 1740, et est probablement du à l'architecte René Douin.

Il a été intégré dans un bâtiment moderne[3].

Références[modifier | modifier le code]

Bruno Virey, Dans l'entourage de Madame de Vatry 1802-1881 (Châlon-sur-Saône, chez l'auteur, 1992).