Château de Salles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Salles
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Propriétaire
Personne privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
SallesVoir et modifier les données sur Wikidata
Région historique
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Allier
voir sur la carte de l’Allier
Red pog.svg

Le château de Salles est un château situé à Saint-Germain-de-Salles, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur la commune de Saint-Germain-de-Salles, dans le département de l'Allier, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il se trouve à mi-chemin entre le bourg de Saint-Germain-de-Salles et le village de Salles (ancienne commune réunie à Saint-Germain en 1811), le long de la D66.

Description[modifier | modifier le code]

La cour d'honneur du château, orientée vers le nord-ouest.

Le château à une base en forme de quadrilatère-trapèze. À l'origine, il était flanqué à ses angles de quatre tours qui furent ensuite plus ou moins détruites, il était entouré de douves. Actuellement, seul le donjon est à peu près intact (actuelle tour sud). Une portion de tour relie l'habitation aux communs, un vaste bâtiment à rez-de-chaussée et étage[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Salles viendrait du mot sala qui signifie maison, hôtel ... Il apparait vers 1265 lorsque Jean de Bourgogne[Lequel ?] en fit l'acquisition. Un certain Renaud comte de Forez en a été le seigneur. Il passa au XVIe siècle dans la maison des du Peschin. À cette époque, le château consistait en une tour qui appartenait à Jacques et François du Peschin. Jeanne du Peschin, héritière d'Antoine et de Gilberte Esgrain, apporta la terre à son mari Blain de Chauvigny de Blot. Les Chauvigny de Blot gardèrent la terre jusqu'à la veille de la Révolution ; elle fut vendue le par Louis Charles Antoine Girard à la famille Delayre.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1947[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]