Château de Saint-Ouen (Vosges)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château de Saint-Ouen.
Château de Saint-Ouen
Période ou style Renaissance
Type Manoir
Début construction XVIe siècle
Destination initiale Logis seigneurial
Coordonnées 48° 10′ 48″ nord, 5° 45′ 42″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Duché de Lorraine
Région Lorraine
Département Vosges
Commune Saint-Ouen-lès-Parey

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Saint-Ouen

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Château de Saint-Ouen

Géolocalisation sur la carte : Vosges

(Voir situation sur carte : Vosges)
Château de Saint-Ouen

Le château de Saint-Ouen est un château de la commune de Saint-Ouen-lès-Parey à l'ouest du département des Vosges en région Lorraine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Manoir des XVIe et XVIIe siècles, il appartient aux sires de l'Espine puis aux comtes de Lavaux qui y résident à la belle saison. En 1775, il passe par mariage au baron Canon de Ville, un ancien capitaine de l'empereur du Saint-Empire. Ce dernier ayant refusé en 1791 d'enlever les armoiries surmontant la grille d'entrée, les habitants du village viennent les abattre avec la protection de la milice armée.

Description[modifier | modifier le code]

Le château, de forme carrée, est flanquée de quatre tours carrées également à ses quatre angles. Haut d'un étage, il allie la simplicité à la sobriété.

L'intérieur porte la marque des aménagements réalisées à la veille de la Révolution française. Au rez-de-chaussée, un grand vestibule est surplombé par une vaste loggia dont la balustrade sert d'appui à six colonnes corinthiennes soutenant le plafond. La salle à manger est entièrement lambrissée et ses fenêtres donnent sur le parc à l'arrière de l'édifice. A l'étage, les chambres sont ornées de belles boiseries, avec pour certaines d'entre elles, des médaillons peints et des dessus de portes.

À proximité du château à l'est se trouve l'église de la Sainte-Trinité où sont enterrés les seigneurs du village. On peut y voir notamment le mémorial d'Hector de l'Epine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Géoportail.fr

Source[modifier | modifier le code]

Jean-François Michel, Châteaux des Vosges, Nouvelles Éditions latines (ISBN 2-7233-0039-0)

Article connexe[modifier | modifier le code]