Château de Saint-Laurent-le-Minier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Saint-Laurent-le-Minier
Image illustrative de l’article Château de Saint-Laurent-le-Minier
Vue du jardin à la française
Période ou style XVIIe siècle
Début construction 1664
Propriétaire initial Pierre de Sarret
Destination initiale Habitation
Propriétaire actuel Copropriété privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1988)
Coordonnées 43° 55′ 37″ nord, 3° 39′ 47″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Occitanie
Département Gard
Commune Saint-Laurent-le-Minier
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Saint-Laurent-le-Minier
Géolocalisation sur la carte : Gard
(Voir situation sur carte : Gard)
Château de Saint-Laurent-le-Minier

Le château de Saint-Laurent ou château Junié[1] est situé à Saint-Laurent-le-Minier, dans le Gard (Occitanie, France).

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu’en 1649 le village faisait partie de la baronnie d’Hierle[2]. La ruine du dernier seigneur, Christophe de Montfaucon, baron de Vissec, baron d'Hierle l'avait obligé à hypothéquer la seigneurie de Saint-Laurent comme gage de la dot de sa fille Diane. Ne pouvant se libérer du gage, il fallut vendre. La seigneurie passa aux mains de Jean de Bonnail pour la somme de huit mille livres. À la mort de ce dernier, sa fille Marie de Bonnail hérita de la seigneurie, elle avait épousé Pierre de Sarret, conseiller du roi à la cour des aides de Montpellier.

Le château a été construit en 1664 par Pierre de Sarret, le jardin a été réalisé suivant des plans fournis par Le Nôtre[3] et a subi diverses transformations dans les années 1750 à 1800, période dans laquelle il arrive par mariage dans la famille de Vissec de Latude.

Depuis 1977, la propriété a été divisée en copropriétés[4].

Le château de Saint-Laurent-le-Minier fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [5].

Architecture[modifier | modifier le code]

Il est placé un peu au-dessus de la Vis (affluent de l'Hérault) et est typique des grandes demeures du Languedoc avec son jardin à la française, classé et inscrit dans le guide des parcs et jardins du Languedoc-Roussillon[réf. nécessaire]. Ses terrains environnants de 250 hectares ont été réduits à 7 hectares actuellement. Le château possède une cascade et un aqueduc qui alimentent la propriété en eau pour les jardins. Les pavillons qui encadrent la façade sont couverts de toitures à brisis et possèdent des tuiles vernissées. Il n'est pas sans rappeler, dans son allure générale mais plus modestement, le château de Castries .

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Villages en Pays Viganais, publié par Lucie Telera sur le site calameo.com (consulté le 6 mai 2017)
  2. Le district minier d’Hierle, sur le site de la3m.cnrs.fr (consulté le 6 mai 2017)
  3. [PDF] Le château Junié, sur le site de l'office du tourismecevennesnavacelles.com (consulté le 6 mai 2017)
  4. Syndicat de copropriétaires « Le château », sur le site société.com (consulté le 6 mai 2017)
  5. Notice no PA00103226, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographies[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]