Château de Reuilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Château de Reuilly est un ancien palais royal mérovingien aujourd'hui détruit, qui était situé dans le bourg de Reuilly, dans l'actuel 12e arrondissement de Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château de Reuilly fut édifié par le roi mérovingien Dagobert en 629. Il servit longtemps de séjour aux rois mérovingiens.[réf. nécessaire]. Il existe un document daté de 637 associant Dagobert (629-639) au nom de Reuilly (Ruilliacum), mais il semble se référer plutôt à Reuilly dans l'Indre, car ce manuscrit associe Reuilly à d'autres lieux du Berry. L'authenticité de ce document a été mise en doute pour des raisons de style et de date[1],[2],[3], mais Reuilly (dans l'Indre) aurait bien été rattaché à l'abbaye de Saint-Denis à la fin du Xe siècle[3].

Le château fut peu à peu abandonné après être passé aux mains du roi Jean II de France, puis d'Humbert de la Tour-du-Pin au XVIe siècle.[réf. nécessaire]

C'est dans l'antique palais de Reuilly (Romiliacum), que Dagobert Ier, en 629, répudia sa femme Gomatrude[4].

Ce palais était encore, en 1359, la propriété des rois de France, car à cette époque le roi Jean promit à Humbert, patriarche d'Alexandrie, de lui en faire la cession[4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]