Château de Remaisnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Remaisnil
Image illustrative de l’article Château de Remaisnil
La façade avant.
Période ou style Baroque Rococo
Début construction 1760
Propriétaire initial Famille De Butler
Destination initiale Habitation
Destination actuelle habitation privée
Protection  Inscrit MH (1986)
Coordonnées 50° 11′ 58″ nord, 2° 14′ 31″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Hauts-de-France
Localité Remaisnil

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Remaisnil

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Château de Remaisnil

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Château de Remaisnil

Le château de Remaisnil est un château du XVIIIe siècle situé à la limite du village de Remaisnil, dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice a été construit en 1760 pour la famille Butler, représentante de la noblesse française originaire d'Irlande, sur l'emplacement d'un ancien château médiéval[1].

Pendant des siècles, la maison et les terres environnantes sont restées dans la même famille noble, les vicomtes de Butler.

À la fin du XIXe siècle, le sénateur Elby, lié par mariage avec les familles Leroy et du Merle, en devient propriétaire.

Un membre de la famille Elby a participé à la conception du métro de Paris : un couloir souterrain en carrelage blanc existe toujours entre le château et ses anciennes écuries[2].

Pendant la Première Guerre mondiale, le château fut utilisé par l'armée britannique comme centre de commandement, Remaisnil se trouvait alors à proximité du champ des opérations de la bataille de la Somme.

Après la Bataille de France, en 1940, pendant la Seconde Guerre mondiale, le château est occupée par des officiers allemands. Un site de lancement de V1 a été construit dans le parc[3].

Après la guerre, la famille Elby conserve la maison délabrée jusque vers la fin des années 1950.

À la fin des années 1970, Laura Ashley et son mari Bernard, famille impliquée dans la fabrication de tissus imprimés et papiers peints, redessinent les intérieurs et effectuent d'importants travaux[4].

Le château est partiellement inscrit au tire des monuments historiques en 1986[5],[Note 1].

En 1987, les américains Adrian et Susan Doull en deviennent propriétaires. Ils en font un hôtel et un centre de conférence[4].

La propriété est ensuite revendue et reste une demeure privée.

Description[modifier | modifier le code]

Le corps de logis, bâti dans le style Rococo, situé dans un parc de 14 hectares, est flanqué de deux ailes en briques. La propriété conserve un jardin clos, un parc à la française, un jardin anglais conçu par Laura Ashley, un terrain de tennis sur herbe, une piscine...

Le site comporte cinq salles de réception avec des éléments de style Louis XV[4].

Un pigeonnier du XIXe siècle agrémente les abords.

Le château se trouve sur le sentier de randonnée du Pâtis (8,8 km), dont le départ est dans la commune de Barly et passe par Mézerolles[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Éléments protégés MH : les façades et les toitures du château, du pavillon d'entrée, des communs, du pigeonnier, le petit salon Louis XVI, le grand salon Louis XV, la salle à manger Louis XV, le grand salon Louis XVI, la grille de clôture avec ses piliers, l'allée bordée d'arbres qui lui fait face : inscription par arrêté du

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)David Hoppit, « The house of Laura Ashley », The Telegraph, London,‎ (lire en ligne)
  2. Château de Remaisnil, Hunter Publishing, (lire en ligne), p. 80.
  3. (en) M. McLachlan, Walking with the ANZACS: A guide to Australian battlefields on the Western Front, Hachette UK, .
  4. a b et c « Château de Remaisnil » (consulté le 22 juillet 2019).
  5. Notice no PA00116227, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Le château rococo de Remaisnil », Courrier picard, édition Picardie maritime,,‎ , p. 13.