Château de Paulin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Paulin
Image illustrative de l’article Château de Paulin
Château (à droite) surplombant les gorges de l'Oulas.
Propriétaire actuel privé
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1986)
Coordonnées 43° 51′ 09″ nord, 2° 24′ 23″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Tarn
Commune Paulinet
Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Château de Paulin
Géolocalisation sur la carte : Tarn
(Voir situation sur carte : Tarn)
Château de Paulin

Le château de Paulin est un édifice fortifié, situé dans la commune de Paulinet, dans le département du Tarn en France et inscrit aux monuments historiques depuis le [1].

Origine[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Ce château fait partie d'une série de lieux fortifiés gardant les rives du Dadou. Il est construit dans un nid d'aigle sur un rocher qui domine les gorges du ruisseau de l'Oulas de plus de cent mètres[2].

Historiques[modifier | modifier le code]

Une trace écrite datant du Xe siècle fait du château de Paulin un des plus anciens du Languedoc. En 1331, il est pris par des grandes compagnies de routiers pendant la guerre de cent ans. Ils ne quitteront les lieux qu'en 1384 contre rançon. Durant les guerres de religion, il appartient à la famille de Rabastens dont un de ses membres est un leader protestant important dans la région. Il choisit cependant d’organiser ses expéditions guerrières à partir d'autres sites. Par la suite, les remaniements ont rendu le séjour plus confortable : il a perdu ses remparts et ouvrages avancés, ne restant que le donjon. Une demeure plus récente aménagée au XVIe siècle et XVIIIe siècle témoigne de l'habitation continue du site[2]. L'aile sud a été entièrement reprise au XIXe siècle[1]. Le château a été restauré depuis les années 1970, le sauvant de la ruine[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le château est construit en schiste sur une barre rocheuse de même nature, la construction se confondant parfois avec son support. Des caves voûtées anciennes datent du château médiéval. Le logis est en deux parties en forme de L qui ne communiquent pas : les étages ne coïncident pas. Le plus proche du donjon a des ouvertures à meneau. Il reste quelques canonnières et traces de fortifications arasées, vestiges du passé guerrier du site et de belles cheminées dont une gothique[1]. Des clés de voûte portent en sculpture le lion de la famille de Rabastens[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Château de Paulin », notice no PA00095614, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le 30 octobre 2015)
  2. a b c et d Philippe Cros, Châteaux manoirs et logis : Le Tarn, Chauray, Éditions patrimoines médias, , 319 p. (ISBN 2-910137-43-0), p. 180

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]