Château de Nieuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Nieuil
Image illustrative de l’article Château de Nieuil
Le château vu de l'ouest
Période ou style troubadour
Début construction XVIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial François Ier
Propriétaire actuel Optical Center
Destination actuelle centre de séminaires
Protection Logo monument historique Inscrit MH (2014)[1],[2]
Site web www.chateaunieuilhotel.com
Coordonnées 45° 52′ 51″ nord, 0° 31′ 15″ est[3]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Angoumois
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Commune Nieuil
Géolocalisation sur la carte : Charente
(Voir situation sur carte : Charente)
Château de Nieuil
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Nieuil

Le château de Nieuil est sur la commune de Nieuil, en Charente, France.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'entrée du château

Un premier château a été construit à l'époque de François Ier qui avait à cet endroit un relais de chasse.

Le premier seigneur connu était en 1467 Bernon Jaubert, écuyer. Puis entre le XVIe et le XVIIIe siècle, le château appartient aux Green de Saint-Marsault, jusqu'au mariage de Suzanne Green, dame de Nieuil, en 1724, avec Jean Perry, chevalier et seigneur de Montmoreau.

Entre 1724 et la Révolution, le château appartient aux Perry.

En 1883, le comte Guillaume-Guy de Dampierre (1849-1906) achète la terre de Nieuil et fait entièrement construire le château actuel avec l'aide de l'architecte charentais Alexandre Mignon. Ce nouveau château a été édifié sur le parterre de l'ancien château, dont seule une tour subsiste.

Guy de Dampierre y a fait pousser en 1900 le vignoble de la Brénanchie[4], connu localement.

En 1937, il fait partie des premiers châteaux de France transformés en hôtels par la famille Fougerat-Bodinaud[5],[6]. En 2022, le château est vendu à la société Optical Center pour en faire un lieu de ressourcement pour ses employés[7].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le plan de l'ancien château est conservé par le cadastre de 1818. Il avait deux ailes en retour d'équerre, et était entouré de bassins comme le château actuel. Une tour ronde crénelée subsiste au nord de l'actuel château.

L'architecture du château actuel est du XIXe siècle. Le château est en pierre calcaire blanche, aux toits pentus couverts d'ardoise. Il est entouré d'un bassin à trois côtés, au nord, à l'ouest et au sud.

Le château est inscrit monument historique depuis 2014[2].

Alentours[modifier | modifier le code]

À 500 m au sud du château et dans son domaine privé, se trouve l'étang de Nieuil, lieu reposant où autrefois il y avait un bar-guinguette.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA16000058, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a et b Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2014 (JORF n° 0146 du 26 juin 2015 page 10778) sur Légifrance, consulté le 11 juillet 2015.
  3. Coordonnées vérifiées sur Géoportail
  4. La Charente: 1900-1920, François Pairault (éd. de Borée, 2002), (ISBN 2-844941-13-3), p.25
  5. Jean-Paul Gaillard 2005, p. 521.
  6. Patrick Servant, « Nieuil, une vie de château », Charente libre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Frédéric Berg, « Optical Center s'offre le château de Nieuil », Charente libre,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • José Delias in Jean-Paul Gaillard, Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente, Paris, librairie Bruno Sepulchre, (réimpr. 2005), 893 p. (OCLC 908251975, présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jacques Dumont in Association Promotion Patrimoine, Philippe Floris (dir.) et Pascal Talon (dir.), Châteaux, manoirs et logis : La Charente, Éditions Patrimoines & Médias, , 499 p. (ISBN 978-2-910137-05-2 et 2-910137-05-8, présentation en ligne), p. 110-111, 420-421