Château de Nexon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Nexon
Image illustrative de l’article Château de Nexon
Propriétaire actuel Commune
Destination actuelle Mairie
Coordonnées 45° 40′ 35″ nord, 1° 11′ 19″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Limousin
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Commune Nexon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Nexon

Construit au XVIIe siècle puis remanié au XIXe siècle, le château est aujourd'hui l'hôtel de ville de la commune de Nexon. Aux abords du château, se trouvent un pigeonnier, des fontaines, une orangerie, et des écuries. Ces dernières témoignent d'un passé équestre prestigieux (haras dès le XVIe siècle, berceau de la race anglo-arabe et écuries de chevaux de course). Le domaine est ouvert toute l'année en accès libre.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1633, Léonard de Gay achèva de construire le château de Nexon, qui restera pendant 350 ans le fief principal des barons de Gay de Nexon. En 1983, la Mairie l'acquiert du baron Ferréol de Nexon, dernier propriétaire privé porteur du titre[1].
La chapelle dans le parc (XIXe siècle) appartient toujours à la famille de Gay de Nexon.

Le parc[modifier | modifier le code]

Le parc du château de Nexon, site classé à l'inventaire des monuments historiques, est un parc paysager d'environ 40 hectares. Il a été créé au milieu du XIXe siècle pour le baron Astolphe de Nexon (1817-1876), par le comte de Choulot, paysagiste.

Le château et le parc sont entièrement clos d'un mur de pierres. Le comte de Choulot a intégré le parc au paysage environnant et à l'activité équestre et agricole du domaine. Il se compose d'une partie paysagère aux abords du château et d'une partie rurale dans la forêt. Il comporte de vastes allées partant du château qui parcourent une vaste zone boisée d'espèces essentiellement indigènes. Les allées sont bordées de rhododendrons et d'azalées. Différents éléments viennent agrémenter le parc : rivière anglaise, cascade avec un étang dans la forêt et rochers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin archéologique du Limousin, 1846 ; p. 555

Lien externe[modifier | modifier le code]