Château de Montvillargenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Montvillargenne
Image illustrative de l'article Château de Montvillargenne
Façade côté cour
Propriétaire initial Jeanne de Rothschild
Destination initiale Château Résidentiel
Destination actuelle Hôtel
Coordonnées 49° 11′ 05″ nord, 2° 25′ 37″ est
Pays Drapeau de la France France
Subdivision administrative Oise
Commune Gouvieux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Montvillargenne

Le château de Montvillargenne est situé à Gouvieux à proximité de Chantilly, dans l'Oise.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1911, Jeanne de Rothschild (Paris, 1874 - Paris, 1929), fille de James Édouard de Rothschild (1844 - 1881) et de Thérèse Laure Rothschild (1847 - 1931), sœur d'Henri de Rothschild et épouse du Baron Leonino (1867 - Milan, 1911), banquier italien, à la direction de la Compagnie des mines de La Lucette[1], fait construire un château dans une commune où la branche dite de Londres de la famille Rothschild possède déjà le château des Fontaines.

À la mort de Jeanne, le château est laissé à l'abandon pendant dix ans.

Il est occupé par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, un noviciat géré par les Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus s'installe dans le bâtiment. Il est remplacé par un école des métiers d'arts en 1969.

En 1985, le château est transformé en hôtel de luxe qui obtient sa quatrième étoile en 2003.

Description[modifier | modifier le code]

Le château[modifier | modifier le code]

Il est fait appel à Léon-Maurice Chatenay, architecte de la famille qui avait réalisé en 1902-1905 la fondation ophtalmologique Adolphe de Rothschild dans le 19e arrondissement de Paris[2]. La construction dure trois ans. Le bâtiment, élevé sur le rebord du plateau, est de style éclectique, avec notamment des colombages néo-normands.

L'établissement actuel comprend 120 chambres, un restaurant, une piscine couverte chauffée, un hammam et un sauna.

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

Le parc est aménagé par l'architecte paysagiste Charles Masson[3] qui profite de la déclivité du terrain pour réaliser une succession de terrasses donnant à l'ensemble un aspect de jardin à l'italienne.

Le jardin d'agrément est inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables. Sa terrasse en terre-plein et son orangerie sont les éléments constitutifs principaux[4].

À l'entrée, se dressait une tour servant de réservoir d'eau. On trouvait également une roseraie et une treille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (L’Écho des mines et de la métallurgie, 19 décembre 1904 [1]
  2. « La fondation ophtalmologique Adolphe de Rothschild », notice no 00065286, base Archidoc, ministère français de la Culture. Consulté le 31 mars 2013
  3. Les Rothschild, bâtisseurs et mécènes, par Pauline Prévost-Marcilhacy (Flammarion, 1995)
  4. « jardin d'agrément du château de Montvillargenne », notice no IA60001214, base Mérimée, ministère français de la Culture

Lien externe[modifier | modifier le code]