Château de Montmarin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Montmarin
Image illustrative de l’article Château de Montmarin
Type Folie
Début construction 1760
Propriétaire initial Aaron Magon du Bosc
Propriétaire actuel Famille Larnaudie de Ferrand
Protection Logo monument historique Classé MH (1966, 1995)
Logo affichant deux demies silhouettes d'arbre Jardin remarquable
Site web http://www.domaine-du-montmarin.com
Coordonnées 48° 35′ 59″ nord, 2° 01′ 39″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Bretagne
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Commune Pleurtuit
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Château de Montmarin
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Montmarin

Le château de Montmarin a été construit en 1760 par Aaron Magon du Bosc. Il est situé sur la commune de Pleurtuit en Ille-et-Vilaine, non loin de Saint-Malo.

Cependant, le Montmarin n'est pas conforme au schéma classique de la malouinière : son architecture, avec son corps de logis très haut par rapport au toit côté cour et ses toits en carène renversée côté jardin, ne le rattache pas à cette catégorie d'architecture locale qui est la transposition à la campagne des hôtels de Saint-Malo intra-muros, caractérisés par une façade austère, de hautes cheminées à épaulement, une toiture haute, à forte pente et en croupe.

Le château domine l'estuaire de la Rance.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château est construit en 1760 par Aaron-Pierre Magon, seigneur du Bosc, demi-frère de René Magon de La Villebague.

Ses jardins à la française du XVIIIe siècle et sa partie romantique, datant de 1885 (réalisée pour la famille Bazin de Jessey), descendent vers l'estuaire par quatre plans de terrasses successives.

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis et le parc du château fait l'objet d'un classement depuis [2].

Ses jardins sont classés « Jardin remarquable »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claire Lecorbeiller, « Montmarin, à la gloire des Malouins », in La Bretagne des jardins, Ouest-France, Rennes, 2002, p. 22-25 (ISBN 2-7373-2630-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]