Château de Montbillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Montbillon
Période ou style XVIIIe siècle
Type Manoir
Fin construction 1845
Propriétaire initial Famille Thonier, plus anciens propriétaires connus
Destination initiale Habitation
Coordonnées 46° 24′ 32″ nord, 3° 00′ 58″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Bourbonnais
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Commune Saint-Sornin
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Montbillon
Géolocalisation sur la carte : Allier
(Voir situation sur carte : Allier)
Château de Montbillon

Le château de Montbillon est situé à Saint-Sornin (France).

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur la commune de Saint-Sornin, dans le département de l'Allier, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Description[modifier | modifier le code]

Le château de Montbillon[1] date du XVIIe et du XIXe siècles. L'ensemble comprend une chapelle et un pigeonnier.

La beauté de la situation qui permet depuis la cour d'entrée une vue sur le petit bourg de Saint-Sornin et les volumes du commun avec clocheton font de cet ensemble un des plus remarquables de la commune de Saint-Sornin.

L'étang du Lion, situé sur la commune voisine de Rocles, faisait initialement partie du domaine agricole entourant le château.

Histoire[modifier | modifier le code]

Parmi la liste de ses anciens propriétaires, on peut citer la famille Thonier, et notamment Claude-Antoine Thonier de Villiers de Montbillon, fils de Gilbert et de Marie-Jeanne Foucault, officier de santé à Saint-Sornin après des études de médecine à Montpellier, né à Beaucotray, paroisse de Rocles, le 23 mars 1767 et mort le 1er février 1854. Il avait épousé à Montmarault, le 6 janvier 1795, Marie-Jeanne Michelon, fille de Gilbert-Louis-Grégoire Michelon de Cheuzat, député à l'Assemblée nationale[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Patrimoine des communes de l'Allier, éditions Flohic, page 698. Le bâtiment est cité également dans René Germain (dir.), Dominique Laurent, Maurice Piboule, Annie Regond et Michel Thévenet, Châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en Bourbonnais, Éd. de Borée, , 684 p. (ISBN 2-84494-199-0) ; une des éditions de cet ouvrage le cite par erreur sous le nom de Montillon et il figure également sous son vrai nom sur la carte de Cassini en tant que château.
  2. Olivier et Vialet, n° 66, Revue du Bourbonnais, 1911, p. 382, fig. GMN. Répertoire gén. des ex-libris français : T0145.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]