Château de Monbazillac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Monbazillac
Image illustrative de l’article Château de Monbazillac
Entrée du château de Monbazillac.
Protection Logo monument historique Classé MH (1941)
Site web http://www.chateau-monbazillac.com/
Coordonnées 44° 47′ 48″ nord, 0° 29′ 39″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Commune Monbazillac
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
(Voir situation sur carte : Dordogne)
Château de Monbazillac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Monbazillac

Le château de Monbazillac se situe sur la commune de Monbazillac, dans le département français de la Dordogne. Il est classé Monument historique par arrêté du [1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Il est entouré d'un vignoble réputé, au bord d'un plateau dominant la Dordogne, face à Bergerac.

Historique[modifier | modifier le code]

Vers 1550, le château est construit d'un seul jet par Charles d'Aydie sur un plan très simple : un rectangle cantonné aux angles de quatre grosses tours circulaires. L'accès se fait par un pont fixe à deux arches. Des défenses sont prévues : mâchicoulis, meurtrières, créneaux et chemin de ronde. Un puits existe dans une des pièces.

Le huguenot Louis de Bouchard d'Aubeterre achète en 1607 le château. Henri IV érige la seigneurie en vicomté en 1608. Le château est vendu à un de Brisay pour 75 000 livres en 1666 à Pierre de Barraud, seigneur de Fourni, protestant. Pierre de Barreau meurt en 1674. Il s'est alors titré vicomte de Monbazillac. Il s'était marié le avec sa cousine germaine, Marie. En 1685 est signé l'édit de Fontainebleau, l'édit de Nantes est révoqué. Le , la veuve de Pierre Barraud abjure le protestantisme pour devenir catholique le matin de son mariage avec Elzéar de Luxe, baron de Capian, avocat général à la Chambre de l'Édit de Guyenne, qui est catholique. Marie est morte sans héritier le . Elzéar de Luxe de Capian est titré vicomte de Monbazillac.

En 1777, François Hilaire de Bacalan (1728-1804) achète le château. En 1790, il devient maire de Monbazillac et abandonne sa particule. Le château traverse la Révolution française sans dégâts.

En 1960, le château est acheté par la Cave coopérative de Monbazillac, qui commercialise le vin de ses 25 hectares de vignes qui entourent le château. Le château devient un musée grâce au concours de Jean Secret (1904-1981).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]