Château de Meximieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Meximieux
image illustrative de l’article Château de Meximieux
Une carte postale ancienne du château.
Nom local Le château
Type Château
Début construction XIXe siècle
Coordonnées 45° 54′ 26″ nord, 5° 11′ 27″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Ancienne province de France Bresse
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Commune Meximieux

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Château de Meximieux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Meximieux

Le château de Meximieux est un ancien château fort, du XIIe siècle[2] plusieurs fois remanié notamment aux XVIe et XVIIIe siècles[2] et reconstruit au XIXe siècle, qui se dresse sur la commune de Meximieux dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Meximieux est situé dans le département français de l'Ain sur la commune de Meximieux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Château médiéval

Un premier château a existé à l'emplacement actuel : il aurait été construit à l'initiative d'Humbert Ier[3]. Il est avéré que l'édifice est en 1072 un château fort[3].

Selon Salch[2], le château aurait été fondé vers 1170[2] par l'archevêque de Lyon.

En 1270, la famille de Beaujeu est associée à la possession de la seigneurie du château[3].

Après 1327, Humbert, dauphin de Viennois, se fait céder la seigneurie pour la rançon de Guichard, sire de Beaujeu, fait prisonnier à la bataille de Varey. La seigneurie passera le 29 mars 1349 au royaume de France à la suite de la cession du Dauphiné par le traité de Romans. Le 5 janvier 1354, elle passe à la suite du traité de Paris à la maison de Savoie.

Au cours de la Révolution française, le château est démantelé et constitue alors une réserve de matériaux que l'on retrouve dans nombre de monuments de Meximieux, comme le petit séminaire[4].

Second château

Un nouveau château est construit au même endroit au XIXe siècle[4]. Il est doté d'une glacière ainsi que d'une orangerie[4].

En fin d'après-midi, le 1er septembre 1944, les Allemands parviennent à prendre le nord de la ville et notamment le château de Meximieux : les combats se poursuivent alors en corps à corps dans la ville[5].

Le 14 janvier 1992, le château est largement détruit par un incendie[4]. Il est ensuite transformé en discothèque, « Le Château »[4]. En juillet 2011, l'édifice est de nouveau touché par un incendie[6],[7]. La boîte de nuit cesse son activité en juin 2013 ; le château et son domaine de près de 5 hectares sont achetés par la municipalité qui a la volonté de conserver cette « zone verte »[8].

Description[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. a, b, c et d Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, , 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 751.
  3. a, b et c Richesses touristiques et archéologiques du canton de Meximieux 1999, p. 55.
  4. a, b, c, d et e Richesses touristiques et archéologiques du canton de Meximieux 1999, p. 56.
  5. Deprun 2012, p. 30-31.
  6. « Le château de Meximieux de nouveau touché par un incendie », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  7. « Le château de Meximieux de nouveau touché par le feu », sur lejsl.com, Le Journal de Saône-et-Loire, .
  8. « La mairie achète le château pour créer un parc de près de cinq hectares », sur leprogres.fr, Le Progrès, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Meximieux : Meximieux, Bourg-Saint-Christophe, Charnoz, Faramans, Joyeux, Le Montellier, Pérouges, Rignieux-le-Franc, Saint-Éloi, Saint-Jean-de-Niost, Saint-Maurice-de-Gourdans, Villieu-Loyes-Mollon, Société d'histoire et d'archéologie de la Plaine de l'Ain, , 306 p. (ISBN 978-2907656320), p. 55-56 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Frédéric Deprun, « La 11.Pz-Div. au combat (2) - La bataille de La Valbonne/Meximieux (31 août-2 septembre 1944) », 39-45, no 303,‎ Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]