Château de Mayerling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Mayerling
Image illustrative de l’article Château de Mayerling
Nom local Schloss Mayerling
Période ou style Néo-classique
Début construction 1889
Propriétaire initial Rodolphe d'Autriche
Destination initiale Pavillon de chasse
Destination actuelle Monastère, musée
Protection 79618
Site web http://www.karmel-mayerling.org
Coordonnées 48° 02′ 49″ nord, 16° 05′ 54″ est
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Région historique Drapeau de Basse-Autriche Basse-Autriche
Localité Mayerling

Le château de Mayerling (en allemand Schloss Mayerling) est un ancien pavillon de chasse situé à Mayerling, village de la commune d'Alland, au sud-ouest de Vienne en Autriche. Un monastère de l'ordre du Carmel s'élève aujourd'hui à son emplacement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pavillon[modifier | modifier le code]

Article connexe : Drame de Mayerling.
Pavillon de chasse de Mayerling, avant 1889.

Propriété depuis 1550 de l'abbaye de Heiligenkreuz, le manoir est acheté en 1886 par le prince héritier d'Autriche-Hongrie, Rodolphe, fils de l'empereur François-Joseph, qui le fait transformer en pavillon de chasse.

Au matin du , Rodolphe et sa maîtresse Marie Vetsera sont retrouvés morts dans leur lit. Rodolphe aurait tiré avec une arme à feu sur Marie avant de se donner la mort, mais les circonstances exactes de ce drame demeurent mystérieuses. Marie Vetsera est enterrée au cimetière voisin d'Heiligenkreuz, cependant que Rodolphe est inhumé dans la crypte des Capucins à Vienne.

Le carmel Saint-Joseph[modifier | modifier le code]

Le carmel de Mayerling
Le château et l'église

Peu après le drame, l'empereur fait détruire le pavillon et tout le mobilier qu'il contenait. Il décide de faire bâtir à sa place un monastère dont il confie les plans et les travaux à Heinrich Schemfil et Josef Schmalzhofer[1]. L'ensemble s'élève autour d'une église dont l'autel se trouve à l'emplacement du lit où Rodolphe et Marie ont expiré. L'empereur crée une fondation dotée de 140 000 florins destinée à la construction des bâtiments et à l'entretien d'une communauté de carmélites déchaussées, chargées de prier pour l'âme du prince héritier[2]. L'installation officielle des religieuses se tient le .

En 1940, les sœurs sont expulsées de leur monastère par les nazis qui occupent les bâtiments. Lourdement endommagé par les combats en 1945, le carmel est reconstruit après la guerre et rendu à son usage initial.

Références[modifier | modifier le code]

  1. architektenlexikon.at
  2. Tagesnachrichten - Wien, 17. April - Schloß Mayerling (linke Spalte unten) in: Volksblatt für Stadt und Land, 20. Jg., Nr. 16, 18. April 1889, S. 2

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :