Château de Mansencôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Mansencôme
Présentation
Type
Propriétaire
Personne privée
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Gers
voir sur la carte du Gers
Red pog.svg

Le château de Mansencôme, bâti au début du XIVe siècle, sur la commune de Mansencôme (Gers), près de Valence-sur-Baïse, est un château de « type gascon ». On trouve aussi l’appellation « Massencome », du nom gascon de la commune, Massencoma.

Description[modifier | modifier le code]

Il s’agit d’un corps principal rectangulaire d’environ 15 m sur 18 m, à trois niveaux, dont le rez-de-chaussée était dépourvu d’ouvertures, couvert par un toit en bâtière de tuiles. Il est flanqué de deux tours, la plus grande de plan carré à l’angle ouest, la seconde à l’angle est possède une porte basse. Des archères cruciformes subsistent de la construction d’origine. Plus tard, des ouvertures ont été pratiquées aux étages d’habitation : une fenêtre géminée, puis de grandes baies à meneaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château a été construit et est resté pendant plusieurs siècles la propriété de la famille Lasseran. En 1319, Vital de Lasseran rend hommage au comte d’Armagnac. En 1636, Louis XIII érige les terres de Mansencôme en baronnie. En 1736, François de Lasseran Monluc vend le château au marquis Gaspard de Maniban, qui entreprend des travaux pour l’améliorer, rapidement interrompus par manque d’argent.

Après la Révolution, le château passe aux mains de propriétaires successifs qui l’abandonnent peu à peu.

Il est inscrit comme Monument historique en 1927[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Gardelles, Dictionnaire des châteaux de France, Guyenne, Gascogne, Béarn, Pays basque, Berger-Levrault, 1981