Château de Maillou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Maillou
Image illustrative de l’article Château de Maillou
Donjon du château de Maillou
Période ou style médiéval
Type château-fort
Début construction XVIe siècle
Fin construction XVIIe siècle
Propriétaire actuel privé
Coordonnées 45° 39′ 25″ nord, 0° 02′ 04″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Angoumois
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Commune Saint-Saturnin
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Maillou
Géolocalisation sur la carte : Charente
(Voir situation sur carte : Charente)
Château de Maillou

Le château de Maillou se trouve à Saint-Saturnin en Charente, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

La première mention de Maillou date du XVe siècle. Les terres de la paroisse de Saint-Saturnin relèvent directement de la châtellenie d'Angoulême, car il n'y a pas de château seigneurial. Maillou était un fief, comme Tarsac, Mouillac, Moulède, Beauregard, etc. En fait il s'agissait d'un hameau, possédé par les seigneurs de Mosnac (1457-1571), avec en particulier un « hôtel, mainement ou hébergement ».

En 1539, la propriété est cédée aux Nesmond, famille de marchands puis de juristes, originaires d'Angoulême, qui en deviennent seigneurs à part entière en 1579.

En 1580, François Nesmond, conseiller d'État et président du parlement de Bordeaux, édifie le donjon et l'aile nord[2].

Calvin aurait peut-être habité le château[3], mais la confusion est possible[4] car il a été hébergé au logis de la paroisse, près de l'église, accueilli par Louis du Tillet, archidiacre de la cathédrale en 1534 et 1562, où on trouve encore ladite chambre de Calvin, et où il aurait écrit ses "Commentaires"[5],[6].

André Nesmond (1553-1616), fils de François et qui possède les mêmes fonctions dû au soutien de la reine Marie de Médicis, refait l'aile orientale.

En 1712, le château passe à Henry Rambaud, écuyer, seigneur de Bourg-Charente, Torsac et Saint-Saturnin. Les Rambaud le garderont un siècle[2].

message galerie Maillou en 1880

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château de la Maillou est constitué d'un donjon inachevé, isolé, relié au corps de logis par un pont-volant. Ce corps de logis du XVIe siècle est complété par une maison d'habitation de XVIIe siècle dont la porte est encadrée de pilastres[3].

Le donjon est une tour massive et carrée, de style médiéval et défensif à cause des guerres de religion encore présentes à l'époque. On y accédait par un pont-levis, aujourd'hui disparu. Elle est entièrement séparée des deux corps de logis dont elle forme l'angle. Elle possède une voûte en dôme, et elle est surmontée par une sorte d'échauguette caractéristique.

L'aile orientale, qui sert aujourd'hui de maison, datant du XVIIe siècle, comporte au rez-de-chaussée une salle voûtée du XVe siècle d'un bâtiment antérieur[2].

Les bâtiments de l'exploitation viticole complètent la fermeture de la cour ou l'on entre par un porche charentais avec devant dans l'axe un pigeonnier.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées prises sur Géoportail
  2. a b et c Jean-Paul Gaillard, Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente, Paris, librairie Bruno Sepulchre, (réimpr. 2005), 893 p. (OCLC 908251975, présentation en ligne), p. 709-710
  3. a et b Saint-Saturnin par CatillusCarol
  4. Adolphe Laurent Joanne, Géographie du département de la Charente, Hachette, (lire en ligne), p. 61
  5. Vigier de la Pile, Histoire de l'Angoumois, Paris, Derache (1846, Laffite reprint 2002), , 160 p. (ISBN 2-86276-384-5, lire en ligne), cli
  6. Jean-Paul Gaillard, Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente, Paris, librairie Bruno Sepulchre, (réimpr. 2005), 893 p. (OCLC 908251975, présentation en ligne), p. 707

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]