Château de Ménival

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Ménival
Image illustrative de l’article Château de Ménival
château de Ménival
Période ou style XIXe siècle
Type château
Destination actuelle Propriété privée
Protection non
Coordonnées 45° 45′ 27″ nord, 4° 47′ 11″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Commune Lyon
Géolocalisation sur la carte : Lyon
(Voir situation sur carte : Lyon)
Château de Ménival
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Ménival

Le château de Ménival est situé dans le quartier de Ménival, dans le 5e arrondissement de la ville de Lyon, dans le département du Rhône.

Architecture[modifier | modifier le code]

Cette demeure de forme rectangulaire et d'inspiration Renaissance date de la fin du XIXe siècle. Elle comporte en façade un rez-de-chaussée et deux étages, et un troisième étage en retrait.

La façade méridionale, dissymétrique, est flanquée d'une tour octogonale, à l'ouest et d'une tour ronde à l'est. La partie principale se compose, côté ouest, et sur deux étages, de trois travées de galeries ornées de colonnes et côté est d'une travée percée de triples fenêtres à meneaux. Les deux tours sont également percées de fenêtres à meneaux. Une troisième tour occupe l'angle nord est de la construction.

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une construction existe dès le XVIIe siècle et le domaine porte alors de nom de Massut. Au début du XVIIIe siècle le propriétaire des lieux est Laurent Pons, tailleur à Lyon. En 1740 Jean Pons, son frère, tailleur à Paris, en hérite.

C'est en 1896 que Jules Durand, propriétaire, remplace l'ancienne demeure par le château actuel. Auguste Teste, qui dirige l'entreprise Aiguillerie, Tréfilerie, Câblerie de Vaise et qui est aussi vice-président de la Chambre de commerce, y réside durant la première moitié du XXe siècle. En 1956 il le vend à la Société Immobilière Coopérative du domaine de Ménival qui construit un grand ensemble de HLM à l'emplacement du parc de six hectares et un centre social est installé dans le château qui menace ruine. En 1971 les étages sont vendus comme appartements à des particuliers, le centre social ne conservant que le premier étage, avant d'être vendu à son tour. La tour ouest a été aménagée en triplex.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • LYON - Connaître son arrondissement, le 5e, par Jean Pelletier (Éd. Lyonnaises d'Art et d'Histoire, 2001)