Château de Ludwigsbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château de Ludwigsbourg
Ludwigsburg Palace December 2018 IMG 0846.jpg
Jardin et quatrième aile de 1733 de la résidence royale de Ludwigsbourg
Présentation
Type
Style
Baroque
Architecte
Construction
1704
Fin de construction
1733
Construction
Commanditaire
Propriétaire initial
Propriétaire
Statut patrimonial
Monument historique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Pays
Land
Commune
Coordonnées

Le château de Ludwigsbourg, situé à Ludwigsbourg dans le Land de Bade-Wurtemberg, en Allemagne, compte parmi les plus grandes résidences baroques d'Europe. Il fut construit selon les vœux du duc Eberhard-Louis de Wurtemberg (règne de 1693 à 1733). Le château possède quatre parties et compte 452 pièces.

Le somptueux ensemble fut créé entre 1704 et 1733 par les maîtres d'œuvre Johann Friedrich Nette (de) (1672-1714) et Donato Giuseppe Frisoni (1683-1735). La conception du château est marquée par l´architecture de Bohême et d´Autriche. Les salles richement décorées magnifient les succès guerriers du duc et ses bienfaits pour les arts.

À partir de 1718, Ludwigsbourg devint la résidence officielle du duc et la ville édifiée après 1709 fut élevée au rang de capitale du Wurtemberg.

« Le palais des splendeurs »[modifier | modifier le code]

Le départ, du duc Eberhard-Louis de Wurtemberg souhaitait seulement construire un pavillon de chasse. C'était un prince glorieux grâce à ses victoires militaires pendant la guerre de Succession d'Espagne, aussi les visites des châteaux du prince-électeur de Bavière en 1705-1706 et enfin sa nomination au titre de feld-maréchal de l’Empire stimulèrent-elles son ambition.

Outre son ascension dans la hiérarchie de l´Empire, d´autres circonstances le poussèrent à favoriser la fondation nouvelle de Ludwigsbourg et à éviter Stuttgart, l’ancienne capitale. À cause de sa maîtresse, Christine Wilhelmine Friederieke von Grävenitz (1685-1744), il prit ses distances vis-à-vis de son épouse Johanna Elisabetha et fit de Ludwigsbourg sa retraite et son refuge.

« Jadis, aucune cour n’était semblable à celle du Wurtemberg », jugeait en 1763 le baron Wimpffen, qui avait pourtant beaucoup voyagé. Ludwigsbourg devait cette réputation au duc Charles II de Wurtemberg (règne de 1737 à 1793). Ses appartements privés, situés à l’étage supérieur du nouveau corps de logis principal, sont d’une élégance raffinée. Ils furent dessinés en 1757-1758 par Philippe de la Guêpière dans le style baroque français. En 1758, Charles-Eugène fonda la manufacture de porcelaine de Ludwigsbourg. La manufacture actuelle a installé son atelier de fabrication et sa galerie de vente, ouverte au public, dans le château. La ville et les jardins furent l’objet d’agrandissements considérables. Des pavillons de plaisance furent élevés, à l'instar du château de Monrepos, construit au bord d’un lac, et le théâtre fut transformé.

L’époque la plus prestigieuse de Ludwigsbourg commença lorsque Charles-Eugène déplaça de nouveau sa résidence de Stuttgart à Ludwigsbourg, en raison de conflits avec la diète wurtembergeoise. Pour les célébrations de l´anniversaire du duc, en 1763-1764, la cour d’honneur fut transformée par une architecture pompeuse en « palais des splendeurs ».

Résidence d’été du premier roi[modifier | modifier le code]

La cour intérieure et sa fontaine aux armes royales

Le duc Frédéric ll (règne de 1798 à 1816) voulait utiliser Ludwigsbourg en résidence d’été. Autour de 1800, il commença par faire planter les jardins, jusqu’alors laissés à l’abandon, qui furent ainsi complètement aménagés pour la première fois depuis le début de la construction du château.

Lorsque l´empereur Napoléon Ier fit élever Frédéric ll au titre de roi, en 1805, Nikolaus von Thouret commença à modifier le château dans l’esprit du style Empire français. Ses transformations ont surtout subsisté dans le nouveau corps de logis principal et dans le théâtre.

Ces travaux furent achevés par la transformation des appartements de la reine Charlotte-Mathilde, qui conserva Ludwigsbourg en tant que résidence, après la mort du roi en 1816. Jusqu’à nos jours, les enfilades de pièces du château résidentiel, devenues un musée avec leurs précieux meubles, tableaux et sculptures, reflètent l’histoire mouvementée des lieux, dominée par trois souverains wurtembergeois majeurs. Elles peuvent être admirées tous les jours dans le cadre de visites guidées.

Un Jardin des contes a été aménagé dans le parc du château.

Nécropole ducale puis royale[modifier | modifier le code]

Dans la crypte situés sous la chapelle du château se trouvent les cercueils des membres de la famille de Wurtemberg :

  1. Frédéric-Louis de Wurtemberg, prince héritier de Wurtemberg ( - ) (fils d'Eberhard-Louis de Wurtemberg et de Jeanne-Elisabeth de Bade-Durlach)
  2. Eberhard-Louis de Wurtemberg, duc de Wurtemberg ( - ) (fils de Guillaume-Louis de Wurtemberg et de Madeleine Sybille de Hesse-Darmstadt)
  3. Charles-Alexandre de Wurtemberg, duc de Wurtemberg ( - ) (fils de Frédéric-Charles de Wurtemberg-Winnental et d'Éléonore Juliane de Brandenbourg-Ansbach)
  4. Frédérique Wilhelmine de Wurtemberg, duchesse de Wurtemberg ( - ) (fille de Charles-Eugène de Wurtemberg et d'Élisabeth de Brandebourg-Bayreuth)
  5. Marie-Auguste de Tour et Taxis, duchesse consort de Wurtemberg ( - ) (épouse de Charles-Alexandre de Wurtemberg)
  6. Jeanne-Elisabeth de Bade-Durlach, duchesse consort de Wurtemberg ( - ) (épouse d'Eberhard-Louis de Wurtemberg)
  7. Elisabeth Frédérique Sophie de Brandenbourg-Bayreuth, duchesse de Wurtemberg ( - ) (épouse de Charles-Eugène de Wurtemberg)
  8. Sophie Dorothée de Wurtemberg ( - ), princesse décédée à l'âge de 9 mois
  9. Auguste Elisabeth de Wurtemberg, princesse consort de Tour et Taxis ( - ) (fille de Charles-Alexandre de Wurtemberg et de Marie-Auguste de Tour et Taxis, première épouse de Karl Anselm de Tour et Taxis)
  10. Charles-Eugène de Wurtemberg, duc de Wurtemberg ( - ) (fils de Charles-Alexandre de Wurtemberg et de Marie-Auguste de Tour et Taxis)
  11. Louis-Eugène de Wurtemberg, duc de Wurtemberg ( - ) (fils de Charles-Alexandre de Wurtemberg et de Marie-Auguste de Tour et Taxis)
  12. Frédéric-Eugène de Wurtemberg, duc de Wurtemberg ( - ) (fils de Charles-Alexandre de Wurtemberg et de Marie-Auguste de Tour et Taxis)
  13. Frédérique-Dorothée-Sophie de Brandebourg-Schwedt, duchesse consort de Wurtemberg ( - ) (épouse de Frédéric-Eugène de Wurtemberg)
  14. Princesse sans nom (Mort-née le ) (fille de Frédéric Ier de Wurtemberg et de Charlotte du Royaume-Uni)
  15. Fréderic-Jean de Tour et Taxis, prince de Tour et Taxis ( - ) (fils de Karl Anselm de Tour et Taxis et d'Auguste Elisabeth de Wurtemberg)
  16. Sophie Albertine de Beichlingen, duchesse consort de Wurtemberg ( - ) (épouse de Louis-Eugène de Wurtemberg)
  17. Paul-Frédéric de Wurtemberg, prince de Wurtemberg ( - ) (fils de Paul-Charles de Wurtemberg et de Charlotte de Saxe-Hilburghausen)
  18. Frédéric Ier de Wurtemberg, duc puis électeur puis roi de Wurtemberg ( - ) (fils de Frédéric-Eugène de Wurtemberg et de Frédérique-Dorothée-Sophie de Brandebourg-Schwedt)
  19. Charlotte du Royaume-Uni, duchesse puis électrice puis reine consort de Wurtemberg ( - ) (seconde épouse de Frédéric Ier de Wurtemberg)
  20. Catherine de Wurtemberg, reine consort de Westphalie ( - ) (fille de Frédéric Ier de Wurtemberg et d'Augusta de Brunswick-Wolfenbuttel, seconde épouse de Jérôme Bonaparte)
  21. Charlotte de Saxe-Hilburghausen, princesse héritière de Wurtemberg ( - ) (épouse de Paul-Charles de Wurtemberg)
  22. Paul-Charles de Wurtemberg, prince héritier de Wurtemberg ( - ) (fils de Frédéric Ier de Wurtemberg et d'Augusta de Brunswick-Wolfenbuttel)
  23. Théodelinde de Beauharnais, comtesse de Wurtemberg ( - ) (première épouse de Frédéric de Wurtemberg-Urach)
  24. Eugénie Amélie d'Urach, princesse d'Urach ( - ) (fille de Frédéric de Wurtemberg-Urach et de Théodolinde de Beauharnais)
  25. Frédéric de Wurtemberg-Urach, comte de Wurtemberg puis duc d'Urach ( - ) (fils de Guillaume-Frédéric-Philippe de Wurtemberg et de Wilhelmine von Tunderfedt-Rhodes, petit-fils de Frédéric-Eugène de Wurtemberg et de Frédérique-Dorothée-Sophie de Brandebourg-Schwedt)
  26. Frédéric de Wurtemberg, prince héritier de Wurtemberg ( - ) (fils de Paul-Charles de Wurtemberg et de Charlotte de Saxe-Hilburghausen)
  27. Marie-Sophie de Tour et Taxis, duchesse de Wurtemberg ( - ) (épouse de Paul de Wurtemberg, fille d'Eugène-Frédéric de Wurtemberg et de Louise de Saxe-Meiningen, petite-fille de Frédéric-Eugène de Wurtemberg et de Frédérique-Dorothée-Sophie de Brandebourg-Schwedt)
  28. Pauline von Württemberg, reine consort de Wurtemberg ( - ) (troisième épouse de Guillaume Ier de Wurtemberg)
  29. Auguste de Wurtemberg, prince de Wurtemberg ( - ) (fils de Paul-Charles de Wurtemberg et de Charlotte de Saxe-Hilburghausen)
  30. Maximilian de Wurtemberg, prince de Wurtemberg ( - ) (fils de Paul de Wurtemberg et de Marie-Sophie de Tour et Taxis)
  31. Florestine de Monaco, duchesse d'Urach ( - ) (seconde épouse de Frédéric de Wurtemberg-Urach)
  32. Catherine de Wurtemberg, princesse de Wurtemberg ( - ) (fille de Guillaume Ier de Wurtemberg et de Pauline von Württemberg, épouse de Frédéric de Wurtemberg)
  33. Marie-Gabrielle de Wurtemberg-Urach, princesse d'Urach ( - ) (fille de Guillaume II de Wurtemberg-Urach et d'Amélie Marie en Bavière)
  34. Amélie Marie en Bavière, duchesse d'Urach ( - ) (première épouse de Guillaume II de Wurtemberg-Urach)
  35. Philippe Alexandre Marie de Wurtemberg ( - ) (fils d'Alexandre II et de Marie-Christine d'Orléans)
  36. Charles-Joseph de Wurtemberg-Urach, prince d'Urach ( - ) (fils de Frédéric de Wurtemberg-Urach et de Florestine de Monaco)
  37. Guillaume II de Wurtemberg-Urach, duc d'Urach, roi élu de Lituanie ( - ) (fils de Frédéric de Wurtemberg-Urach et de Florestine de Monaco)
  38. Hermine de Schaumburg-Lippe, princesse de Wurtemberg ( - ) (épouse de Maximilian de Wurtemberg)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :