Château de Laroque (Laroquebrou)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Laroquebrou
Image illustrative de l’article Château de Laroque (Laroquebrou)
Le château vu du pont sur la Cère
Nom local Laroque
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XIIIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Propriétaire initial Durand de Montal
Destination initiale Habitat seigneurial
Propriétaire actuel Commune
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1972)
Coordonnées 44° 58′ 10″ nord, 2° 11′ 20″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Carladès
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Commune Laroquebrou

Le château de Laroque dit aussi château de Montal, est un château fort située à Laroquebrou dans le Cantal. Il est établi sur un puech qui domine un pont sur la Cère (rivière) et contrôle l'ancienne route vers le Quercy et le Limousin.

Description[modifier | modifier le code]

Pour Bruno Phalip, le château actuel ne correspond pas au site castral d'origine qui se trouvait sur un piton schisteux étroit et haut de 30 mètres, inaccessible de tous côtés et placé dans le bourg actuel[1]. Le sommet est couronné par une plate-forme aménagée d'environ 50 mères où une tour de plan carré existait jusqu'en 1653, date où elle fut en partie abattue. Le premier étage de cette tour conservait une chapelle dédiée à la vierge qui est mentionnée au XIVe siècle : "capelleam Bellatae Mariae Misericordiae castri de Rupebrou", et qui a été démolie en 1887, et remplacée par une grande statue de la Vierge, en sorte que Laroquebrou reste un des sites mariaux de Haute Auvergne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Famille de Montal[modifier | modifier le code]

  • Astorg II, fils d'autre Astor, viguier d'Orlhac en Viadène était marié avec Marguerite de Montal, fille du viguier d'Arpajon auquel elle donne au moins deux fils:
    • Astorg III d'Orlhac, seigneur de Conros, marié à Saint-Cernin, sans postérité
    • Durand Ier de Montal, marié à Dia de Carbonières, qui lui donne quatre enfants :
      • Astorg IV marié à Marguerite de Malemort
      • Durand II de Montal qui épouse Guillemine de Laroquebrou
      • Raymond, qui fait hommage en 1251 pour Montal à Hugues IV de Rodez, comme vicomte de Carlat
      • Déodat
  • Durand II de Montal devient seigneur de Laroquebrou ;
  • Durand III de Montal, qui accorde en 1281 une charte de franchise aux habitants de Laroquebrou.

La famille de Montal de Laroquebrou portait « D'azur à trois coquilles d'or au chef du même »[2].

Famille de Pérusse d'Escars[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Phalip, Seigneurs et bâtisseurs, 1990.
  2. Armorial Rietstap.
  3. Notice no PA00093526, base Mérimée, ministère français de la Culture

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]