Château de Laroque (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Laroque
Image illustrative de l’article Château de Laroque (Hérault)
Le château de Laroque dominant l'Hérault
Période ou style Architecture féodale
Type Place forte (castrum)
Début construction XIe siècle
Fin construction XIIe siècle
Propriétaire initial Baron de Sauve
Seigneurs de Laroque
Destination initiale Vocation militaire
Propriétaire actuel Personnes privées
Commune de Laroque
Destination actuelle Lieu d'habitation (château)
Édifice religieux (chapelle)
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1979)
Coordonnées 43° 55′ 21″ nord, 3° 43′ 26″ est
Pays Drapeau de la France France
Province historique Languedoc
Région Occitanie
Département Hérault
Commune Laroque
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Laroque
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Château de Laroque

Le château de Laroque est une place forte des XIe et XIIe siècles inscrite au titre des monuments historiques.

Ancien poste de guet surveillant l'accès à la vallée de l'Hérault, cet édifice domine le village de Laroque, dans le département de l'Hérault.

Historique[modifier | modifier le code]

Protection juridique[modifier | modifier le code]

L'escalier d'accès, les façades et les toitures du château médiéval, ainsi que l'ancienne chapelle castrale, font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis un arrêté du [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

  • Le donjon date des Xe siècle et XIIe siècle. Pentagonal, il se dressait à près de 36 mètres de hauteur jusqu'à ce qu'il soit écrêté sur ordre de Richelieu, à la suite des Guerres de Rohan. D'une hauteur actuelle de 27 mètres, sa partie supérieure a été remaniée en pierres à bossage. Il abrite une cloche en son sommet qui a longtemps servi de timbre à l'horloge. Offerte en 1630 par Bertrand de Saussan, coseigneur de Laroque, cette cloche est classée depuis le [2].
  • La demeure seigneuriale, en léger retrait des précédents bâtiments, est une énorme bâtisse remaniée au XVIe siècle. Parmi ses arcades, figure toujours taillé dans la pierre le blason de la famille de La Roque, coseigneurs de Laroque et une cour voisine abrite l'ancienne cuve baptismale en pierre de la chapelle castrale.

Galerie[modifier | modifier le code]

Les seigneurs de Laroque[modifier | modifier le code]

Image Nom de la famille et blasonnement Devise
Blason-Florac.svg Famille de Sauve, branche cadette de la puissante Maison d'Anduze

de gueules à trois étoiles d'or.
Béranger de Sauve (de Salve en latin), possédait à Laroque des biens et une partie des droits seigneuriaux.
Il est cité en 1155 comme un des trois principaux donateurs pour l'érection de la paroisse.

Image Nom de la famille et blasonnement Devise
Blason-vide-3D.svg Famille Arnauld

Guillaume Arnauld (Arnaldi en latin), possédait à Laroque des biens et une partie des droits seigneuriaux.
Il est cité en 1155 comme un des trois principaux donateurs pour l'érection de la paroisse.

Image Nom de la famille et blasonnement Devise
Blason Famille fr de-Bonnefous.svg Famille de La Roque

d'azur à trois rocs d'échiquier d'argent[3].
La branche aînée de la famille de La Roque (de Ruppe ou de Roca en latin), possédait à Laroque des biens et une partie des droits seigneuriaux.
Raymond de La Roque est cité en 1155 comme un des trois principaux donateurs pour l'érection de la paroisse.
La présence de son fils, ainsi que de nombreux de ses frères à cette donation incite à penser que cette famille y était établie depuis plusieurs générations.
Il est probable que la devise de la famille était déjà celle qui sera reprise par les branches cadettes.

Blason à dessiner.svg Blason à dessiner.svg Branche dite de Couloubrines
(issue de Firmin de La Roque, filiation établie depuis le XVe siècle)
d'azur à deux rochers d'argent posés en fasce,
alias d'azur au cœur d'or à deux pommes de pin de même attachées au cœur par deux cordons de gueule[4].

Blason à dessiner.svg Blason à dessiner.svg Branches dite du Languedoc et du Vivarais
(issues de Matthieu de La Roque, filiations établies depuis le XVe siècle)
d'azur à deux roches d'argent mises en fasce,
alias d'or à un abîme (cœur) de gueule, auquel sont attachées en pointe, par deux cordons de même, deux pommes de pin de sinople, au chef cousu d'argent, chargé de trois mouches à miel de sable[5].

La branche dite du Vivarais, toujours représentée de nos jours, issue au XVIIe siècle de Pierre de La Roque, fait surmonter ses armes d'une couronne de marquis, ayant réuni par alliance trois baronnies : celle d'Aubagnac en Auvergne (1675), celle de Mortesaigne en Velay (1684) et celle de d'Ozon en Vivarais (1756).

Adversis duro.
Je fais face à l'adversité.
Image Nom de la famille et blasonnement Devise
Blason-vide-3D.svg Famille de Saussan

Les Saussan tirent leur nom de la commune de Saussan dans l'Hérault. Ils ont été coseigneurs de Laroque du XIIIe siècle jusqu'à la Révolution. L'un d'eux, Bertrand de Saussan, a donné en 1630 la cloche qui se trouve toujours sur le donjon. Il est enterré dans la chapelle Saint-Jean[6]. Quelques années plus tard, en 1655, Isabeau de Saussan s'est mariée avec Hector de La Tour, baron de Cornillon et a transmis ses droits sur Laroque à sa fille Marie de La Tour, dame de La Roque et d'Arènes.

Blason à dessiner.svg Marie de La Tour, qui est enterrée avec sa mère dans la chapelle Saint-Jean[7], blasonnait d'azur à une tour d'argent, maçonnée de sable, au chef cousu de gueules chargé de trois heaumes d'argent[8].

Image Nom de la famille et blasonnement Devise
De Roquefeuil-Versols.svg Famille de Roquefeuil

De gueules écartelé par un filet d'or à douze cordelières de même, trois dans chaque quartier[9].

Les Roquefeuil tirent leur nom d'un ancien fief situé sur le mont Guiral, à la limite entre la commune de Saint-Jean-du-Bruel, dans le département de l'Aveyron, et celle d'Alzon dans le département du Gard. Ils ont été coseigneurs de Laroque du XVIIe siècle jusqu'à la Révolution, à la suite du mariage en 1674 de Fulcrand de Roquefeuil, vicomte de Gabriac avec Marie de La Tour, dame de La Roque et d'Arènes, dont il eut Henri de Roquefeuil, marquis de Roquefeuil, marié en 1717 à Françoise de Montaud et qui fut père de François de Roquefeuil, marquis de Roquefeuil, décédé en 1764. Ces trois générations sont enterrées dans la chapelle Saint-Jean[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00103469, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. D'un diamètre de 0,8 mètre, la cloche du donjon est décorée d'une croix d'ornement sur trois gradins et porte l'inscription IHS MA. SANCTA MARIA MAGDALENA ORA PRO NOBIS. BERTRAND DE SAVSSAN DE LA ROQVE ET ANTHOINE SON FILS. FRANCOIS TRIAL ET IEAN SALE CONSSEVLS. BOVIER MA FAIT 1630. ESTIENNE TRIAL CHANOINE DE MONTPELLIER IDC que l'on peut traduire par Jésus, Marie, Sainte Marie-Madeleine, priez pour nous. Bertrand de Saussan de La Roque et Antoine son fils, François Trial et Jean Salle, consuls. Bovier m'a faite 1630. Etienne Trial, chanoine de Montpellier. I.D.
  3. Ce blason se trouve encore au-dessus du portail de la demeure seigneuriale.
  4. L. de La Roque, Armorial de la noblesse de Languedoc - Généralité de Montpellier, tome I, Félix Seguin, Montpellier, 1860, p. 298.
  5. L. de La Roque, Armorial de la noblesse de Languedoc - Généralité de Montpellier, tome I, Félix Seguin, Montpellier, 1860, p. 300 à 302.
  6. Archives départementales de l'Hérault (ADH), Laroque, Registres des baptêmes, mariages et sépultures (BMS) : BS Laroque, ADH 3E 367/1 (1638-1639) - Lan mil six cens trente neuf et le dixneufies(me) jour du mois de febvrier est desed(é) noble Bertrand de Saulsan Seigneur de La Roque Aynier et a este enterre dans leglize du dit lieu en tesmoins de quoy me suig signe [signé] Duzes prieur.
  7. Archives départementales de l'Hérault (ADH), Laroque, Registres des baptêmes, mariages et sépultures (BMS) : BMS St Jean, ADH 128 EDT 5 (1685-1729) - L'an que dessus [1694] et le 15 dudit a este enterrée dan leglise de S(ain)t Jean de La Roque Madame Isabeau de Sausan vefve a feu Monsieur de Cornillon agée de septante un an ou environ ayant recue tous les sacrements ledit enterrement (a) esté fait par M(essi)re Fabrier vic(ai)re de Cazillac et M(essi)re Eguin vic(ai)re a Ganges. [signé] Alboüy p(rê)tre prieur. - BMS St Jean, ADH 128 EDT 5 (1685-1729) - Lan mil six cens nonante huit le vingtuniesme du mois de decembre Dame Marie de La Tour Seigneuresse de cette paroisse agée denviron trente sept ans demeurant en icelle decedeé le vingtieme desdit mois et an, a esté enterreé dans leglise de S(ain)t Jean de ceans en presence de S(ieu)r Jean Milhaud Trial advocat au parlem(en)t ; S(ieu)r Francois Dolivet Dombres cheveau leger de la garde du Roy, Pierre Bancal menager, led(it) S(ieu)r Trial et Bancal h(abit)ans de ce lieu soubsignes avec moy [signés] Bancal - Dombres - Trial - Dolivet prieur.
  8. Déclaration reçue au bureau de l'Enregistrement à Alès (Gard).
  9. L. de La Roque, Armorial de la noblesse de Languedoc - Généralité de Montpellier, tome I, Félix Seguin, Montpellier, 1860, p. 441-443.
  10. Archives départementales de l'Hérault (ADH), Laroque, Registres des baptêmes, mariages et sépultures (BMS) : BMS St Jean, ADH 128 EDT 5 (1685-1729) - Lan mil Sept cent dixsept et le dixiesme octobre a esté enterré avec les ceremonies prescrites dans la vieille eglise du Lieu de La Roque Monsieur Fulcrand de Roquefeuil vicomte de Gabriac Seigneur dudit La Roque ainier La Bedosse Le Pradet et de plusieurs autres places decedé le neuviesme du courant agé denviron soixante six ans. Jean Bouloy a este present à cet enterrement et a signe avec moy prieur [signé] Kervier, prieur. - BMS St Jean, ADH 128 EDT 6 (1729-1779) - Lan mil Sept cent quarante deux et le vingtcinquieme jour du mois de janvier a esté enterré dans leglise de S(ain)t Jean le corps de noble haut et puissant Seigneur Henri marquis de Roquefeuil lieutenant de nos Seigneurs les marecheaux de France Seigneur de La Roque Le Pin Montguilhem Arenes et autres places agé denviron Soisante ans decedé le Vingtrois, a eté aporté de la paroisse de S(ain)te Anne de Montpellier et presente par moi Dubois pretre et secondaire de S(ain)te Anne ont eté presents audit enterrement S(ieu)r Jean Roqueplane juge dudit lieu André Bancal lieutenant de juge Gros procureur fiscal Gaubert premier consul et autres Signés avec nous prieur [signés] Roqueplane - Bancal - Gaubert - Gros - Trial, prieur. - BMS St Jean, ADH 128 EDT 6 (1729-1779) - Lan mil Sept cens SoiSante quatre et le cinquiesme decembre a eté enterré dans leglise de S(ain)t Jean de la roque le corps de noble messire François de Roquefeuil Seigneur de la Roque le Pin Montguillem et autres places chevalier de S(ain)t Louis lieutenant colonel de la commissaire generale agé denviron quarante huit est decede le Second dud(i)t mois a montpellier et a eté porté pour estre enterré aud(it) lieu de la roque le quatrieme dud(it) ont eté presens aud(it) enterrement S(ieu)r Jacques Cambacedes premier consul Antoine Bres procureur juridictionel Andre Valmale et autres Signés avec nous prieur [signés] Cambacedes, consul - Bres - Valmale - Trial, prieur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :