Château de Lantis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Lantis
Nom local Château de Lantis
Période ou style Renaissance
Type Château militaire
Début construction XVe
Fin construction XVIIe
Protection en cours
Pays Drapeau de la France France
Région historique Quercy
Région Occitanie
Département Lot

Le château de Lantis est situé en France dans le département du Lot sur la commune de Dégagnac au lieu dit Château de Lantis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre de Cent Ans, des mercenaires français à la solde des Anglais firent irruption dans le village de Lantis et massacrent les quelques habitants qui s'y trouvaient, laissant le village désert, jusqu'à son repeuplement par des colons auvergnats.

Le fief de Lantis est accensé en 1451 par le prieur de Catus. Les archives du Lot y signalent dès 1453 une maison fortifiée "en la Trémolada".

Au XVe siècle, messire Annet de Rampoux cède la motte de Lantis à Jacques de Durfort, seigneur et baron de Boissières.

La tour de Lantis appartenait à la fin du XVIe siècle aux Toucheboeuf - Clermont, chefs ligueurs.

La tour fut prise le 16 juillet 1591 par le maréchal de Matignon qui fit pendre les 24 défenseurs et raser l'ouvrage.

Famille de Gatignol[modifier | modifier le code]

A la fin du XVIe siècle, Jean de Gatignol, d'une famille de notable de Régagnac, servit dans l’armée catholique du roi de France Henri IV et, par sa bravoure, revint en 1657 gratifié de l’ordre de chevalier.

Il épousa Gaudin Hébrard de Saint Sulpice et devint seigneur de Lantis et de Fonnadal.

Il fit construire une élégante demeure au lieu-dit Trémoulède, connue sous le nom de chateau de Lantis

Le château servit de refuge aux catholiques en lutte contre les huguenots. Quelques soldats veilleront d'ailleurs à la sécurité du village[1].

Un de ses descendants, Jean de Gatignol (-29/09/1752), épousa Marie Escalier (fille de Françoise de Boysson).

Leur fils, François-Joseph, décéda en 1786 sans postérité.

A partir du XIXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1797, Antoinette Marie de Gripière Moncroc (née à Nérac en 1730), qui avait épousé François Joseph de Gatignol, seigneur de Lantis le 10 janvier 1763, légua en 1797 les biens qu'elle tenait de son mari (tout en en conservant l'usufruit) à Bernard de Boysson, cousin de ce dernier

Elle décéda le 2 février 1807, léguant sa part disponible à Amédée de Boysson, fils ainé du précédent.

Le chateau fut vendu en 1810 puis tomba lentement en ruine.

C'est en 1993 qu'il fût racheté et superbement restauré dans les règles de l'art par ses propriétaires actuels, pour redevenir le monument le plus appréciable du village et retrouver son apparence de maison forte.

Architecture et restauration[modifier | modifier le code]

  • 1453 : construction du castrum dominant le village de Dégagnac
  • 1625 : le château prend son plan actuel sous la famille de Gatignol
  • XVIIe siècle : remaniements architecturales (portes fenêtres).
  • 1993 : début de la restauration
  • 2003 : incendie de la grande tour frappée par la foudre.
  • 2004 : prix de Sauvegarde des Vieilles Maisons Françaises et obtention du Label Patrimoine.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AD Dordogne, 2E 1843/74 2.