Château de Landsberg (Niedernai)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Landsberg
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Patrimonialité
Logo monument historique Inscrit MH (2008, château (donjon, tours, rempart avec substructions, murs arasés, éléments lapidaires avec colonne torse armoriée, vasque conchoïdale), tertre, grand logis avec intérieurs, ancien logis seigneurial (tour avec escalier et avant-corps, bâtiment à pignons à redents avec porte, éléments lapidaires), fontaine circulaire, puits, bâtiment des communs, chapelle funéraire, clôture du domaine avec portail)
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
38, rue du Château
Coordonnées
Localisation sur la carte du Bas-Rhin
voir sur la carte du Bas-Rhin
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le château de Landsberg est un monument historique situé à Niedernai, dans le département français du Bas-Rhin.

Localisation[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment est situé au 38, rue du Château à Niedernai.

Historique[modifier | modifier le code]

L'illustre famille des Landsberg s'installa à Niedernai avant l'an mille. À partir de 1434, délaissant le Haut-Landsberg, la famille fortifia la petite cité de Niedernai en construisant deux châteaux-forts. Celui du nord, dont le donjon se trouve actuellement dans le cimetière du village. L'autre au sud, qui depuis ses origines, a toujours appartenu et a été habité par la famille de Landsberg et de leurs descendants directs et ce, jusqu'en 2007 où il fut vendu. Pendant la guerre de Trente Ans, Samson de Landsberg résidait dans le château sud, son frère Hugon, dans le château nord. En 1632, les Suédois du général Horn prirent et incendièrent le château sud. Par lettres patentes de , Louis XIV transféra le Conseil de la Noblesse de Haute et de Basse-Alsace au château de Niedernai. Pendant presque deux ans, les Landsberg accueillirent au château tout ce que l'Alsace comptait comme éminentes personnalités. Le , le Conseil revint à Strasbourg. Parmi les représentants du Conseil de la Noblesse, se trouvait le baron Maximin de Reinach-Werth (issu de la famille de Reinach-Hirtzbach), dont l'un des descendants, François Guillaume de Reinach-Werth épousa en 1806 Christine-Charlotte de Landsberg, dernière du nom.

L'édifice fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 2008[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]