Château de L'Isle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir château de l'Isle.
Château de L'Isle
Image illustrative de l'article Château de L'Isle
Vue du château
Architecte Jules Hardouin-Mansart
Début construction 1694
Fin construction 1696
Propriétaire initial Charles de Chandieu
Destination initiale Habitation
Propriétaire actuel Commune de L'Isle
Destination actuelle École et administration
Protection Bien culturel d'importance nationale
Coordonnées 46° 37′ 09″ N 6° 24′ 42″ E / 46.619153, 6.41160346° 37′ 09″ Nord 6° 24′ 42″ Est / 46.619153, 6.411603
Pays Suisse
Canton Vaud
Commune L'Isle

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Château de L'Isle

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Château de L'Isle

Le château de L'Isle est un château située dans le canton de Vaud, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie de L'Isle appartient successivement aux Cossonay puis aux Savoie avant de passer entre les mains de plusieurs familles locales dont, en 1614, Esaïe de Chandieu qui le transmet par héritage Charles de Chandieu, lieutenant général des armées de Louis XIV de France[1]. Ce dernier avait épousé en 1685 Catherine de Gaudichier qui, selon une légende locale, aurait été très déçue de découvrir le modeste château de l'époque, simple corps de logis flanqué de deux tours rondes. Elle aurait persuadé son mari de démolir le bâtiment et d'en reconstruire un nouveau[2], ce qui fut effectivement fait entre 1694 et 1699 par Antoine Favre, sur des plans dressés par Jules Hardouin-Mansart[3].

Le château de L'Isle reste en possession de la famille de Chandieu jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, puis passe en 1810 au neuchâtelois François-Louis Roulet qui le transmet, par mariage, à la famille Cornaz, de Montet-Cudrefin[4].

Propriété de la commune depuis le 20 janvier 1877, l'édifice héberge depuis 1878 une école ainsi que l'administration communale[5].

Aujourd’hui, le château est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale[6].

Description[modifier | modifier le code]

Le château de L'Isle présente un plan en U, avec corps de logis principal et deux ailes en retour d'équerre délimitant une cour d'honneur. Le corps central abrite les anciens salons et appartements seigneuriaux, et les ailes les services et locaux secondaires.

Ce bâtiment à l'architecture élégante et sobre, avec son jardin à la française agrémenté de plusieurs bassins alimentés par la Venoge, contribue à introduire dans notre région le classicisme français, dont il est l'un des premiers exemples en Suisse romande[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Roland, « Château de l'Isle », dans: Alexandre Gady (dir.), Jules Hardoin-Mansart (1646-1708), Éditions de la maison des sciences de l'homme, Paris 2010, pp. 342-344.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Château de L'Isle », sur lasarraz.ch (consulté le 26 mai 2012)
  2. Ric Berger, La contrée de Morges et ses monuments historiques, Éditions Cabédita, coll. « Sites et villages vaudois »,‎ (ISBN 9782882950352), p. 153
  3. Isabelle Roland, « Château de l'Isle », dans: Alexandre Gady (dir.), Jules Hardoin-Mansart (1646-1708), Éditions de la maison des sciences de l'homme, Paris 2010, pp. 342-344.
  4. « Château de L'Isle » (consulté le 26 mai 2012)
  5. Udo Weilacher et Peter Wullschleger, Guide Suisse de L'architecture du Paysage, PPUR presses polytechniques,‎ (ISBN 9782880746018), p. 79
  6. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  7. [PDF] « Le Château de L'Isle », sur lisle.ch (consulté le 26 mai 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :