Château de L'Échelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de L'Échelle
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Ardennes
voir sur la carte des Ardennes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le château de L'Échelle est un château situé sur la commune de L'Échelle, dans le département français des Ardennes en France[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Un premier château, probablement fondé au XIIIe siècle, est limitrophe au domaine des Potées, possessions du chapitre de Reims.

Au XVe siècle, une bande d'Armagnacs s'y installe et sévit dans la contrée.

Antoine de La Marche des Contes, gouverneur de Sedan de 1599 à 1640, devient seigneur de L'Échelle par son mariage avec Anne de Maucourt en 1594. Il transforme le château de l’Échelle pour lui donner son allure actuelle. L'échauguette carrée, en l'angle Nord-Ouest, date de cette époque. Antoine de La Marche des Contes meurt en , dans sa 74e année.

Le , au levé du jour, les troupes espagnoles pillent le village et attaquent le château. Les murs du château gardent les traces de boulets.

En 1730, le château de l’Échelle est acquis par le chapitre de Reims qui adapte les bâtiments pour en faire une exploitation agricole.

Il est vendu à la Révolution comme bien national à Simon Pottier, chapelier de L’Échelle, qui en rétrocède ensuite une bonne partie à la commune. Celle-ci y installe la mairie, l'école puis le logement de l'instituteur.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1926[1]. Le château est aujourd'hui entièrement propriété de la municipalité.

Une partie des bâtiments d'habitation de l'aile nord a été aménagée en un musée de l’École d'hier, pour les nostalgiques de la communale (l'école primaire des années 1900 aux années 1960), avec les encriers, les plumes sergent-major (qui précédèrent les stylos-billes), les ardoises, etc.

Description architecturale[modifier | modifier le code]

Le château est au cœur du village, de forme quadrangulaire, ouvert au sud, enserrant une cour de dimension réduite.

Aile est[modifier | modifier le code]

Une terrasse, construite sur les anciennes douves (et qui constitue aujourd'hui l'accès principal au château), fait face à l'aile est du château formée d'une large travée entre deux grosses tours.

  • Les tours sud-est et nord-est sont circulaires, avec un nombre réduit d'ouvertures et des canonnières au niveau supérieur.
  • Entre les deux tours, la travée comporte des éléments du XVIIe siècle, dont une large bretèche en façade, ornée du blason gravé de la ville, au-dessus d'un portail qui s'ouvre sur la cour intérieure où il est surmonté d'un escalier semi-circulaire donnant accès à l'étage où avait été logé l'instituteur de l'ancienne école.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Ailes nord et ouest[modifier | modifier le code]

Les hautes murailles des ailes nord et ouest sont pratiquement aveugles.

  • Le bâtiment nord a été converti en habitation au XIXe siècle et habillé à cette époque d'une façade de briques et de pierres, puis cédé à la municipalité pour y installer l'ancienne école xommunale, aujourd'hui un musée.
  • L'échauguette carrée de l'angle nord-ouest porte un cartouche daté de 1604. Son nom de "Tour aux Boulets" ou de "Tour des massacres" rappellent la destruction du village, le massacre des habitants et l'assaut du château en 1642 par les troupes espagnoles.
  • Le bâtiment situé à l'ouest est devenu une vaste grange, il est traversé par un passage charretier, sous un portail classique à linteau droit.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Philippe Seydoux, Gentilhommières et Maisons fortes en Champagne : Marne et Ardennes, t. 1, Paris, Éditions de La Morande, , 320 p. (ISBN 2-902091-30-3), p. 130.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :