Château de Kermaria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Kermaria
Nom local Béral
Début construction 1890
Fin construction 1900
Propriétaire initial Marie Dubreuil
Destination initiale Maison familiale
Destination actuelle Habitation privée
Coordonnées 44° 19′ 25″ nord, 2° 05′ 28″ est
Pays
Région historique Rouergue
Région Occitanie
Département Aveyron
Commune Morlhon-le-Haut

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

(Voir situation sur carte : Aveyron)
Château de Kermaria

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Kermaria

Le château de Kermaria est situé à Morlhon-le-Haut dans l'Aveyron. Son nom ("chez Marie" en breton), qui figure maintenant au cadastre et sur les cartes, vient du prénom de Marie Dubrueil (1855-1938), épouse du général Raymond de Butler (1839-1907), qui en a fait elle-même le projet et les dessins.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Gentilhommière composée de deux ailes articulées en équerre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ex libris XVIIIe siècle

Marie Dubrueil (1855-1938) était la fille aînée de Jean François "Ferdinand" Dubrueil (1818-1884), receveur des finances très fortuné, et de Louise Cousin. Elle était originaire de l'Aveyron (Morlhon-le-Haut), tandis que son mari, Raymond de Butler (Paris 1839-Morlhon-le-Haut 1907), était le sixième enfant du vicomte Pantaléon de Butler (1781-1842) et de Pauline de Verteuil. Il était d'une vieille famille irlandaise qui avait fui les persécutions anglaises contre les catholiques à l'époque de Cromwell et fait souche en France au milieu du XVIIe siècle.

Ils décident de s'installer et font construire un château où ils élèveront tous leurs enfants.

Raymond était général de cavalerie, commandeur de la légion d'honneur et avait plusieurs frères, tous militaires :

  • Léon Charles de Butler (1824-1913), capitaine au long cours,
  • Barbe Bathilde Valérie de Butler (1825-1828) ;
  • Patrice Enguerrand de Butler (1828-1890), lieutenant de vaisseau ;
  • Enguerrand Victor Patrice de Butler (1830-1913), lieutenant de vaisseau, officier et de la légion d'honneur, chargé du service des pompiers de Lorient ;
  • Pierre Marie Caroline de Butler (1832-1834) ;
  • Gaston Clément de Butler (1832-1852)[1], aspirant, tué à 20 ans ;
  • Maurice Charles de Butler (1840), père d'un autre Enguerrand de Butler (1886-1914), officier de la légion d'honneur, mort pour la France.

Ils ont eu sept enfants, qu'ils ont élevés à Kermaria, dont quatre garçons officier :

  • Gaston de Butler (1880-1975), lieutenant de cavalerie, marié à Germaine Boisse de Black, sœur de la géologue Yvonne Boisse de Black 1891-1984, et père de treize enfants, dont Richard de Butler (1913-1982), général, commandeur de la légion d'honneur ;
  • Maurice de Butler (1885-1914), lieutenant au 4° Cuirassiers, mort pour la France, père de Patrice de Butler (1912-1948), capitain de goum, mort pour la France, et d’Élisabeth de Butler (1914-2009) mariée à Jehan de Frayssinet (1903-1958), lieutenant-colonel d'aviation ;
  • Yves de Butler (1891-1978), officier de la légion d'honneur, croix de guerre ;
  • Jean de Butler (1893-1984), général de brigade, commandeur de la légion d'honneur, croix de guerre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gaston de BUTLER », sur gw.geneanet.org (consulté le 12 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Lombard (préf. Chris Patten, photogr. Michel Lombard et Gilles Tordjeman), La vallée de l'Aveyron : de la confluence à la source : Tarn, Tarn-et-Garonne, Aveyron, Portet-sur-Garonne, Loubatières, coll. « Regards sur un patrimoine », , 139 p., ill. en noir et en coul., couv. et jaquette ill. en coul. ; 24 x 25 cm (ISBN 978-2-86266-599-3, ISSN 2104-6506, notice BnF no FRBNF42111103)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]