Château de Grizac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Grizac
Image illustrative de l’article Château de Grizac
Vue générale.
Période ou style médiéval
Propriétaire initial seigneur de Grizac
Propriétaire actuel Renaud de Laubespin[1]
Protection Logo monument historique Classé MH (1984)
Logo monument historique Inscrit MH (1984)[2]
Coordonnées 44° 20′ 30″ nord, 3° 41′ 51″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Gévaudan
Région Occitanie
Département Lozère
Commune Le Pont-de-Montvert
Géolocalisation sur la carte : Lozère
(Voir situation sur carte : Lozère)
Château de Grizac
Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon
(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Château de Grizac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Grizac

Le château de Grizac est situé au-dessous du village éponyme, sur la commune du Pont-de-Montvert en Lozère, en France. Propriété privée, il accueille à l'année une exposition sur le bienheureux pape Urbain V.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur le territoire de l'ancienne commune du Pont-de-Montvert, en Lozère, entre Cévennes et mont Lozère, dans l'ancienne province du Gévaudan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Grizac aurait été bâti au XIIIe siècle, par Guillaume de Grimoard dont le statut de chevalier-paysan lui autorisait une telle construction[3]. Quelques années plus tard, en 1310, y naîtra son fils, prénommé lui aussi Guillaume, le futur pape Urbain V.

Le le donjon et le logis (les parties restantes du château), ont été classées monument historique, et l'ensemble des dépendances et bâtiments de ferme a été inscrit[2].

Le château est l'actuelle propriété du marquis de Laubespin qui a fait des anciennes ruines la demeure que l'on peut aujourd'hui admirer.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Riou (photogr. Michel Rissoan), Ardèche, terre de villages, La Fontaine de Siloé, , 457 p. (ISBN 978-2-84206-429-7 et 2-84206-429-1, lire en ligne), p. 103
  2. a et b « Château de Grisac », notice no PA00103895, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Félix Buffière, Ce tant rude Gévaudan [détail des éditions], tome I, p. 771

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :