Château de Foucaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château de Foucaud
Château parc de Foucaud.JPG
Château vu des terrasses
Présentation
Type
Style
classique
Construction
Occupant
Propriétaire
Mairie de Gaillac
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Tarn
voir sur la carte du Tarn
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le château de Foucaud est un château d'époque classique établi sur la commune de Gaillac dans le Tarn, région Midi-Pyrénées.

Acheté en 1903 par la ville de Gaillac, il abrite le musée des beaux-arts de la ville. Son parc, librement accessible au public, accueille nombre de manifestations de plein air.

Il est classé au titre des monuments historiques depuis 1935 pour le pavillon de lecture et en 1945 pour le parc et le château[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Jacques de Foucaud est l'initiateur de la construction de ce château au XVIIe siècle. À partir de 1658, il y associe son frère Arnaud.

En 1722, il entre dans la famille D'Huteau par mariage. Le château est parfois appelé château d'Huteau. Toujours par mariage, il entre en 1870 dans la famille de Puységur. Le fils, Arnaud de Puységur, est le propriétaire qui vendit la demeure à la mairie de Gaillac en 1903. D'âpres discussions durèrent dix ans pour aboutir à un prix de 120 000 francs.

Depuis 1936 il abrite le musée des beaux-arts, momentanément déplacé au musée Philadelphe Thomas durant l'Occupation pour servir d'hôpital aux Allemands.

Le château classique[modifier | modifier le code]

Son plan est inspiré de la villa d'Este. Son style classique s'adapte bien à la brique rouge locale.

Le parc[modifier | modifier le code]

Au nord du château, se situe une vaste surface plane, parcourue d'allées séparant des zones engazonnées dont certaines arborées. Au bord de la rue Dom Vaysette, un bâtiment en arc de cercle, les anciennes écuries du début du XIXe siècle, respecte le style classique par les frontons de style palladien. Il abrite une crèche depuis les années 1990.

Au sud du château, entre celui-ci et les berges du Tarn, des terrasses agrémentées de bassins et d'escaliers ont été aménagées.

Plus récemment, le jardin a été agrandi à l'ouest et une roseraie a été créée.

Le musée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musée des beaux-arts de Gaillac.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Soriano et Bertrand de Viviès, Gaillac et les Gaillacois : Vingt siècles d'histoire, Albi, Edition GRAND SUD, , 128 p. (ISBN 2-908778-55-6), p. 52-57 et 76-78

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]