Château de Flamanville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Flamanville
image illustrative de l’article Château de Flamanville
Type Château de Plaisance
Début construction XVIIe siècle
Propriétaire initial Hervé Basan de Flamanville
Propriétaire actuel Personne privée
Protection  Inscrit MH (1930)[1]
Coordonnées 49° 31′ 37″ nord, 1° 52′ 13″ ouest[2]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Normandie
Département Manche
Commune Flamanville

Géolocalisation sur la carte : Manche

(Voir situation sur carte : Manche)
Château de Flamanville

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Flamanville

Le château de Flamanville est un château de plaisance, du XVIIe siècle, qui se dresse sur la commune de Flamanville, en Cotentin, dans le département de la Manche en région Basse-Normandie.

Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Flamanville est situé dans le département français de la Manche sur la commune de Flamanville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château est reconstruit entre 1654 et 1660[3], sur les vestiges d'une ancienne maison forte du XIe siècle, par le marquis Hervé Basan de Flamanville. L'évêque Jean-Hervé Basan de Flamanville y est né.

En 1778, un grand pavillon est construit par Jean-Joseph Le Conte de Nonant, marquis de Flamanville, pour permettre à Jean-Jacques Rousseau d'y terminer sa vie paisiblement. Sa fille, Monique Le Conte de Nonant (1754-1820), épouse de François de Bruc, hérite du château. Donatien de Sesmaisons en devient propriétaire en 1830.

En 1888, la famille de Sesmaisons vend le château à Charles Milcent, qui le transmet ensuite à son gendre André Rostand (1878-1965).

En 1986, le château devient la propriété de la commune de Flamanville.

Description[modifier | modifier le code]

Le château a réemployé deux tours ainsi que des pans de murs de l'ancienne maison forte.

Le parc du château contient le jardin des dahlias, constitué de :

  • la collection de la commune, qui regroupe 100 variétés de dahlias, dont certains proviennent du parc de la Tête d'Or de Lyon ;
  • la collection du Jardin conservatoire, qui regroupe des dahlias issus des jardins de différents membres de la Société française du dahlia. Ce jardin compte, en 2006, 438 variétés différentes de dahlias, d'origine française, belge, allemande, néerlandaise, américaine… qu'il a pour objectif de sauver de la disparition et de conserver en bon état.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château », notice no PA00110400, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps.
  3. Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, , 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 477.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]