Château de Fan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Fan
Type Château
Début construction 1550
Propriétaire initial Gaspart d'Audibert
Destination initiale Résidence
Destination actuelle désaffecté
Protection Logo monument historique Classé MH (1972)
Coordonnées 44° 09′ 23″ nord, 4° 21′ 31″ est
Pays France
Région historique Occitanie
Localité Lussan

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Fan

Géolocalisation sur la carte : Gard

(Voir situation sur carte : Gard)
Château de Fan

Le château de Fan est un ancien château situé à Lussan dans le Gard. Ce château est en contre-bas de la haute ville de Lussan, sur la route entre Barjac et Uzès.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Au temps des Gaulois, un temple était construit sur ce lieu. Il était consacré aux nymphes est nommé : Fanum. La petite rivière qui prend sa source au pied se nomme donc : Le Fan.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1550, Gaspard d'Audibert, seigneur de Lussan revient de la campagne d'Italie. Ayant vu l'inutilité des châteaux haut perchés, et ayant admiré la beauté des résidences italiennes, il décide la construction d'un château près de la source d'un petit ruisseau nommé Le Fan.
  • Au début du XVIIIe siècle, le château est peu entretenu par son propriétaire.
  • Vers 1791 confisqué par les révolutionnaires, le bâtiment devient une hostellerie.
  • En 1795, le château est vendu à un habitant de Lussan : Théophile Gide, l'arrière-grand-père de l'écrivain André Gide.
  • En 1920, la famille Gide ayant besoin d'argent vend le château à la municipalité. Le manque d'entretien détériore l'intérieur du château.
  • Vers 1960, le bâtiment devient une gendarmerie. Évidemment, quelques remaniements sont réalisés pour le confort des familles. Mais le château garde quand même son identité. Il semble que les gendarmes soient heureux d'habiter un tel bâtiment.
  • En 1980, les gendarmes sont transférés à Audabiac. Un gardiennage communal est assuré, mais les bâtiments sont peu entretenus.
  • En 2008, le bâtiment a été mis en vente puis acheté pour réaliser des appartements. Le vieux château commence une nouvelle vie.
  • Au XXIe siècle, la visite est libre et gratuite à l'extérieur. La propriété est privée et non visitable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]