Château de Dieufit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Dieufit
Image illustrative de l’article Château de Dieufit
Propriétaire initial Jules-Félix Gévelot
Propriétaire actuel propriété privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (2012, escalier ; décor intérieur ; salle à manger ; jardin ; mur de clôture ; garage ; pressoir ; écurie ; porcherie ; chenil ; clôture ; atelier ; forge ; logis ; ferme)
Coordonnées 48° 39′ 46″ nord, 0° 28′ 29″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Ancienne province Normandie
Région Normandie
département Orne
Commune Bellou-en-Houlme
Géolocalisation sur la carte : Orne
(Voir situation sur carte : Orne)
Château de Dieufit
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Dieufit

Le château de Dieufit appelé aussi château et ferme de Dieufit est situé sur la commune de Bellou-en-Houlme dans le département de l'Orne et la région Normandie.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château et la ferme sont situés au lieu-dit Dieufit.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château date du troisième quart du XIXe siècle[1]. Jules-Félix Gévelot (1826-1904), industriel parisien, achète la terre vaste de plus de 500 ha en 1862 au maire de Caen, François-Gabriel Bertrand (1797-1875). Entre 1862 et 1864 de gros travaux de valorisation des terres et de construction sont menés, nécessitant une main d'œuvre de 1 600 ouvriers, dans un contexte de crise économique. Très populaire, il est élu député de l'Orne à partir de 1869[2]. Il meurt au Dieufit en 1904[2].

Le château est l'œuvre d'un architecte flérien, Henri Amiard. Un système de rails Decauville faisait communiquer les divers éléments du complexe[2].

Le complexe est désormais divisé en deux propriétés[2].

Le château et la ferme sont inscrits au titre des Monuments historiques depuis le , en particulier les éléments suivants : façades et toitures du château avec son escalier, l'ancienne salle à manger avec son décor, le jardin d'agrément, façades et toitures de la maison de garde, maison du jardinier, pavillon de garde, hangar à voitures, charronnerie, pressoir, façades et toitures des deux bâtiments écurie et porcherie, grilles de clôture[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château est construit en style Second Empire[2]. Les bâtiments abritaient le propriétaire et le directeur de la ferme, ainsi que des dortoirs destinés au personnel[1], l'édifice comporte donc deux entrées en façade et un agencement double pour la circulation et deux escaliers. La façade sur jardin possède un décor soigné, avec des animaux sculptés sur les lucarnes et un baromètre sur la lucarne centrale. L'étage noble possède un décor intérieur soigné également[2].

Le château reprend les principes architecturaux du Second Empire en faisant cohabiter dans la même bâtisse les différentes classes sociales, mais bien séparées[2].

icône image Images externes
La façade du château sur une carte postale ancienne
Autre façade du château
Vue de l'entrée du château
Vue générale du complexe
Dépendances du château sur une carte postale ancienne

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Château de Dieufit », notice no PA61000062, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b c d e f et g Monuments historiques protégés en 2011-2012, p. 33

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monuments historiques protégés en 2011-2012, p. 33

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]