Château de Courtmoulin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est la version actuelle de cette page, en date du 21 mars 2020 à 10:41 et modifiée en dernier par Totorvdr59 (discuter | contributions). L'URL présente est un lien permanent vers cette version.
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Château de Courtmoulin
Image illustrative de l’article Château de Courtmoulin
Protection Logo monument historique Inscrit MH (2006)
Coordonnées 49° 09′ 40″ nord, 1° 19′ 05″ est
Pays
Région historique Normandie
Subdivision administrative Eure
Localité Sainte-Barbe-sur-Gaillon
Géolocalisation sur la carte : Eure
(Voir situation sur carte : Eure)
Château de Courtmoulin
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Courtmoulin

Le château de Courtmoulin est un monument historique français situé à Sainte-Barbe-sur-Gaillon, dans l'Eure. Il fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 2006 [1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Sa construction remonte aux XVIIe et XVIIIe siècles. Quant à la chapelle, elle remonterait au XVIe siècle[2].

Ce vaste domaine, belvédère du château de Gaillon, appartint à un diplomate, M. Tripet, appelé à témoigner dans l'affaire de Jeufosse[3] en 1857.

Il est agrandi et modifié aux XIXe et XXe siècles[1] par ses propriétaires successifs, le général François Antoine Teste puis le comte Frédéric Pillet-Will.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le maréchal allemand Erwin Rommel y établit son état-major. À cette époque, Hitler et Himmler font un passage discret à Gaillon[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Outre la chapelle seigneuriale[5] inscrite au titre des monuments historiques, ses vitraux du XVIe siècle illustrant la vie de la Vierge sont classés à titre d'objets[6].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mémoire en Images - GAILLON, Thierry Garnier, Éditions Alan Sutton,

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château de Courtmoulin », notice no PA27000067, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Les dires de l'architecte.
  3. Hameau de la commune de Saint-Aubin-sur-Gaillon - L'historien Michel de Decker a consacré un ouvrage à cette affaire en 1996 : La Bête Noire du Château de Jeufosse, éditions Bertout, La Mémoire Normande (ISBN 2-86743-256-1).
  4. Mémoire en Images - Gaillon, Thierry Garnier, Éditions Alan Sutton, avril 2004, p. 101.
  5. Situation géographique de la chapelle : 49° 09′ 41″ N, 1° 19′ 04″ E.
  6. Notice no PM27002314, base Palissy, ministère français de la Culture.